navigation

NOUS N IRONS PLUS A MAISONS LAFITTE (par la faute des grands Prêtres) 30 avril, 2008

Posté par P7R dans : Polémique , 5 commentaires

dsc00848.jpgmaisonslafitte270108045.jpgmaisonslafitte251107072.jpg

Ces images sont devenues en quelque sorte « historiques » puisque la plupart de ces autos sont interdites de séjour à ML !

 

De retour de mon périple alpino-vélocipédique en Normandie, et en prenant connaissance sur le FAR que mes excellents camarades de l’escadrille 95 avaient été refoulés comme des malfaisants de la dernière réunion mensuelle de l’hippodrome de Maisons Lafitte je me suis dit que la secte des grands prêtres avait encore sévi…à moins que cela soit celle des ayatollahs. Pour le lecteur non averti il existe chaque dimanche dans notre belle France et en particulier en notre tout aussi belle Ile de France des réunions informelles et néanmoins trés conviviales qui permettent à de nombreux passionnés de venir admirer et complimenter ce qui s’est fait de mieux dans la production automobile de la deuxième partie du siècle dernier et il est surtout remarquable que le plus parfait oecuménisme y règne avec un hétéroclite mélange des genres, des races et des nationalités, bref à ce qui ressemble à du bonheur. Et jusqu’ici la réunion de l’hippodrome de Maisons Lafitte appartenait à cette liste des rendez vous que nous notions pour nous y retrouver avec plaisir.

Voilà donc que les Grands et Trés Vénérés Kons qui se sont auto-proclamés Gardiens du Temple ont édicté le 10ème commandement, à savoir que désormais et dorénavant et à partir donc de ce funeste dernier dimanche d’avril cette réunion était réservée aux autos fabriquées avant 1975 et que donc pour les abrutis qui n’ont pas suivi INTERDITES à celles toutes aussi désirables et estimables produites aprés 1975.

La konnerie est donc de retour, au cas où un esprit innocent aurait pu penser qu’elle s’était absentée quelque temps, mais une question fondamentale se pose alors : pourquoi 1975 ? Un esprit cartésien aurait pu défendre 1978 pour évoquer au moins 30 ans d’age, ou même mieux 1968 d’autant qu’on est en pleine célébration des joyeux évènements que vous savez. Mais que s’est il donc passé cette année 1975 pour que les grands Prêtres Maisonnais (oui c’est ainsi que se nomment les habitants de ce lieu néanmoins charmant) décrètent que passé cette date votre ticket n’est plus valable ? Cette référence involontaire à l’écrivain Romain Gary nous fait penser qu’il a aussi été le plus fabuleux faussaire littéraire du siécle en écrivant sous le nom d’Emile Ajar, « la vie devant soi » ouvrage primé par les Goncourt en …1975. Mais je ne crois guère en cet esprit érudit chez nos bons Prêtres et de même si le Concorde a pris son envol cette même funeste année 1975 je n’y vois non plus aucun esprit de …concorde chez les mêmes sus-nommés.

Pour moi en 1975 « Jaune Vanille » avait un an ainsi que la présidence de Valéry Giscard d’Estaing et nous ne savions point alors que nous vieillirons ensemble, pas avec VGE mais avec la berlinette , et cela me semble finalement à la fois futile et néanmoins et cléopatrement plus important que les vaines imprécations de quelques notables Maisonnais prêts à se pousser du col pour se prouver qu’ils existent ; alors mes amis de l’escadrille du 95 et tous les heureux propriétaires d’Alpine toutes années confondues, je vous pousse à vous engager sous la seule bannière qui vaille : « courage fuyons… Maisons Lafitte !!! »

C’était mon billet d’humeur du jour.

MONTE CARLO HISTORIC 2008 (aventures alpino-hivernales de JV)

Posté par P7R dans : Récits , 34 commentaires

mchistoric20080281.jpg

Grâce soit rendue à l’irremplacable Kobe, magicien de l’informatique qui a encore réussi à récupérer l’ensemble d’une chronique parue sur le FAR (Forum Alpine Renault) à l’occasion de la relation des aventures alpino-hivernales de « Jaune Vanille » en prenant le prétexte de l’épreuve « Historic » du Monte-Carlo 2008. Je le remercie ainsi qu’ un autre Farnaute Thiery à qui j’ai « piraté » les extraordinaires photos qu’il a pu faire à l’occasion de la tempête de neige dans le Vercors. Et pour rendre vivant ce récit j’y ai inclus quelques échanges de messages entre Farnautes à l’occasion de la partution de cette chronique.

MONTE CARLO HISTORIC 2008 (aventures alpino-hivernales de JV) dans Récits doc lesaventuresalpinohivernalesdejaunevanilleversionkobe.doc

COUPE DES ALPES 2006 (version récupérée par Kobe)) 21 avril, 2008

Posté par P7R dans : Récits , 1 commentaire

fig7coupedesalpes2006alainetpatricklarrive.jpg

A l’arrivée les 2 compères posent fièrement sur la Croisette

A la demande générale et aussi à la mienne il est toujours temps de ressortir des archives la première participation de Jaune vanille à cette épreuve légendaire dans laquelle se sont illustrés tous les plus grands rallymen des années 50 et 60 et surtout Jean Vinatier, équipé par Jean François Jacob,qui a réussi l’exploit incroyable toujours en berlinette Alpine de conquérir une Coupe d’Or c’est à dire 3 victoires.Je ne suis pas arrivé à joindre le fichier comprenant le texte et les photos, et donc j’ai été amené à scinder le texte d’un coté en fichier joint, les photos de l’autre avec des légendes, en espérant que le lecteur s’y retrouvera, pas évident vu la difficulté pour moi de m’y  retrouver. Alors feignons d’organiser ce foutu « casino » comme disent nos amis italiens.coupedesalpes2006007.jpg coupedesalpes2006012.jpg coupedesalpes2006tapechamonix.jpg coupedesalpes2006picnicdanslalavande.jpg coupedesalpes2006019.jpg de gauche à droite et de haut en bas : belle brochette de désirables GT au départ à Evian – Alain prépare la berlinette – Jaune Vanille pose fièrement devant son propriétaire à Chamonix – le fameux picnic sur le plateau de Valensole – il y avait d’autres Alpine -Dernière heure : Super Kobe vient de récupérer le fichier original pour le mouliner, le comprimer, et je ne sais quoi d’autres pour que je puisse le mettre en ligne ici et remplacer ma version bricolée par un néophyte de l’informatique que je suis. Cette version est donc mise en ligne ci-dessous. Et à Kobe toute mon admirative reconnaissance !

COUPE DES ALPES 2006 (version récupérée par Kobe)) dans Récits doc coupedesalpes2006versionkobe.doc

 

BERLINETTE ET VELO (un mariage pas évident à priori))

Posté par P7R dans : Technique , 1 commentaire

 

 dsc01702.jpg

La voiture et le vélo cote à cote.

dsc01630.jpg

Le cadre bien arrimé sur la custode arrière.

 

dsc01628.jpg

Une épaisse serviette éponge, un bloc de mousse, 3 sangles et le tour est joué.

 

Vision certes étrange, mais vous n’hallucinez point en découvrant ‘ »Jaune Vanille » prête à prendre la route mais avec un chargement original. Ce matin pendant le café, j’étais façe à mon habituel problème existentiel à propos du choix de la voiture que j’allais prendre pour rejoindre ma petite famille en Normandie, en emmenant avec moi un vélo, le choix se portant sur la SM Maserati ou la A610 Turbo.

La SM  a pour elle que  c’est relativement simple d’installer le vélo dans le coffre une fois les roues démontées ; pour la A610 pour installer le vélo  sur les sièges arrières c’est un peu plus complexe, en plus des roues il faut déposer la selle et le guidon mais on y arrive en prenant des précautions pour ne pas abimer l’intérieur.

Aprés la 3ème tasse de café il m’est venu l’idée saugrenue et pourquoi pas prendre la berlinette d’autant qu’il me faut la tester sur route pour voir si ma fusibilisation n’entraine aucun dysfonctionnement. Un peu de réflexion, d’astuces et de bon sens et voilà le cadre solidaire de la custode arrière, les 2 roues prenant place à l’arrière

Le cadre repose sur une épaisse serviette pliée en 4 et il est fixé par l’intermédiaire de 2 sangles aux équerres d’ouverture des petites fenêtres arrière.  La partie arrière du cadre repose en bas de la custode sur un carré de mousse et elle est fixée par une sangle qui passe sous le capot pour venir se fixer sur une barre du chassis. Un petit souci cette sangle touche le cache culbu et on peut penser qu’avec une forte température elle va cramer. Un essai de plusieurs kilomètres montre qu’il n’en est rien ; toutefois j’ai mis une protection de papier d’alu autour de cette sangle.

 

J’envoie ainsi un coup d’oeil à l’ami Gérard Sacco, grand pédaleur devant l’Eternel, qui saura apprécier la beauté de l’opération et à bientôt à tous pour de nouvelles aventures.

Je reprends le cours de ce récit pour indiquer que suite à 600 kms de petites routes, et même d’autoroute, l’arrimage s’est fort bien comporté et que mon seul (petit) souci à savoir la résistance de la sangle retenant le vélo par l’arrière et passant donc sur le couvre-culbuteurs n’a pas fondu. Il faut dire qu’au tout début de mon raid je me suis arrêté assez souvent pour vérifier l’état supposé de décomposition de la dite sangle, et devant le non-incident présumé programmé j’ai pu fermer mon fichier personnel intitulé « hypocondriaque maniaco-dépressif ».

 Au retour sur Paris ayant repris l’autoroute de l’ouest pour gagner du temps j’ai même passé avec succés le test de la Gendarmerie.

En effet j’avais bien vu les 2 motos et leurs cavaliers en bleu garés bien sagement sur la bande d’arrêt d’urgence et c’est donc avec une petite appréhension bien légitime que j’ai vu dans le rétro les 2 motards démarraient pour me suivre…pendant un certain temps sans doute pour vérifier la qualité de cet arrimage original.

J’ai donc imaginé que fort logiquement ils attendaient la prochaine aire de repos pour pour procéder à l’interception de Jaune Vanille et à un contrôle poussé de ce curieux équipage et j’envisageai donc de rajouter un nouveau chapitre dans la longue saga « Alpine et Gendarmerie », mais tout fout le camp y compris les plus belles traditions, car finalement mes 2 motards ont accéléré.

Signe des temps, ils roulaient sur une moto de marque japonaise à la place des traditionelles BMW. Aprés l’utilisation par notre Maréchaussée de voitures Subaru, il apparait que définitivement les bonnes traditions se perdent devant cette manifestation du péril jaune, même si certains mauvais esprits ont pu pensé que c’était « JV » qui en était l’étaitl’esprit avant-coureur.

                                                         

dsc01627.jpgdsc01626.jpg

La sangle arrière est arrimée à l’arrière du chassis (à g) et les 2 sangles latérales sur la serrure de fermeture des vitres arrières (à dr.)

 

 

 

 

                                                                   

CELA GAZE A GAZOLINE (éloge de la rareté) 20 avril, 2008

Posté par P7R dans : Récits , ajouter un commentaire

dsc015611.jpg 

 

 

 

 

 

  Il n’y a pas que des Alpine dans la vie et il existe même des autres engins, rares, pittoresques, ou peu connus mais dont les propriétaires sont tout aussi passionnés. Cette Jeep équipée de toutes les options, y compris son gigantesque téléphone de campagne (à comparer avec la taille de nos portables actuels) semble prête pour un nouveau débarquement en Normandie.

 dsc015901.jpg   On dirait une espèce de Méhari. C’est une trés exotique Brabant made in Allemagne de l’Est et …utilisée par les Vopos à l’époque du Mur.

 dsc015591.jpg Un grand classique typically british my dear et qui ne prend pas une ride, cette Lotus Seven abore fièrement un nez ..jaune !   dsc015691.jpg 

Mignone à croquer cette Fiatou revue et corrigée par le sorcier Carlos Abarth (oui celui des fameuses « marmitta ») amenée par l’ami Jacques qui pour une fois avait négligé sa 1600SX au profit de son dernier petit joujou.

dsc01529.jpg Trés rare, trés exotique, trés exceptionnelle une De Lorean avec sa robe gris alu « brute de fonderie » et l’inépuisable moteur PRV, tant décrié et mis à toutes les sauces.

dsc016021.jpg Tellement grande qu’elle n’entre pas dans le cadre, une Buick Roadmaster de 1956, V8 de rigueur, boite auto, robe bi-colore trés flashy, comment ne pas croire au rêve américain. Mon papa avait la même à Saigon, en coupé chocolat et vanille (on dirait du Bobby Lapointe, tagadatsointsoin) et c’est la première auto que j’ai conduit à 16ans et sans permis!!!

dsc015821.jpg Un coach DB (pour Charles Deutsch et René Bonnet) avec mécanique bi-cylindre 852cm3 Panhard, sortant d’une restauration lourde faite dans l’atelier de la revue Gazoline.

 dsc01542.jpg Sa couleur devait obligatoirement attirer l’attention du propritéaire de Jaune Vanille qui n’a pu que craquer devant cette Lotus Esprit.

dsc01523.jpg Mais il y avait aussi des Alpine, et c’était même sans doute la marque la plus représentée à Gazoline ce dimanche de printemps.

dsc01527.jpg Jaune Vanille n’est pas en panne ! Non tout est sorti pour permettre la visite de la « fusibilisation ».

1234

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI