navigation

UNE BERLINETTE POUR TRACTER (un pari fou, fou !) 9 mai, 2008

Posté par P7R dans : Récits,Technique , 4 commentaires

alpinebateau.jpgalpine1600sca1100241.jpgtratc.jpg

De haut en bas :

- Façe à façe une A110 1600SX et JV …avec sa remorque et son voilier.

- Une berlinette tractant un Flying-Dutchman dans la montée du Ventoux !!! (dessin de Jacques Chevalier sur une idée de l’ami Georges)

- une A310 tractant une berlinette (je ne suis pas SEUL)  et mille remerciements à l’ami Gérard Sacco pour avoir déniché ce document exceptionnel. Depuis de Fye quelques détails, journée sur circuit organisée par STARC Aquitaine, Luc au volant en discussion avec Hervé Valette le Webmaster du FAR.

Pendant près d’un quart de siécle j’ai beaucoup pratiqué la régate jusqu’à un niveau assez poussé le maximum ayant été la préparation des Jeux Olympiques de 1972 (Munich, Kiel pour la voile et médalle d’argent d’ Yves et Marc Pajot) ce qui a entrainé des voyages en nombre à travers l’hexagone et le continent européen et…le choix d’une voiture tractrice pour la remorque et le voilier. Les voiliers utilisés (505, Ponant, Flying-Dutchman) avec la remorque et le matériel le tout représentant un poids de 5 à 600 kgs exigeaient une voiture avec puissance et couple et dans les années 60 le choix se portait donc sur la DS, la 404 ou la R16, mais mon goût prononçé pour les chemins de travers m’avait amené à avoir comme première voiture tractrice un cabriolet Peugeot 203 (le brave 1300cm3 développait 40CV et en plus des SAE probabement) et je me souviens d’un voyage mémorable Toulon-Munich par le col du Brenner, avec une particularité anecdotique amusante. Comme j’avais oublié mes papiers, je passai les frontières enfermé dans la coque du bateau enfermé dans une housse et moi planqué sous un tas de sacs de voile).

Plus sérieusement et plus tard il y a eu la R8Gordini et le vigoureux 1300 avec ses 88CV DIN permettait d’emmener l’équipage à près de 140 kms/h, R8 remplaçé quelques années plus tard par une R16TS et une R12 Gordini, ces tractions avant se prêtant mieux à la traction.

Mais en 1974, arrivée de Jaune Vanille et il me vient l’idée un peu folle de l’utiliser pour remorquer, surtout si on pense à comparer les poids du tracteur (715 kgs) et  du matériel remorqué (600 kgs). Pour les autres voitures je n’avais rencontré aucun problème technique car ces voitures étaient homologuées pour la traction d’une remorque et les fabricants d’accessoires fournissaient l’attelage spécifique. Bien entendu avec l’Alpine j’entrai en « terra incognita » et même fortement prohibée car il n’était pas question de commander au Centre Alpine Thiers Boulogne le dit attelage. Je me suis donc fabriqué un attelage « maison » en me prenant sur le chassis arrière, j’ai fait l’autruche en ce qui concerne l’aspect légal de la non homologation de l’A110 pour tracter et j’ai roulé ainsi pendant une dizaine d’années avec chaque fois une petite angoisse lorsque je rencontrai des képis.

Et bien entendu ce qui devait arriver, arriva, un jour où je rentrai de la Coupe Ski-Yachting à Cannes, quand au péage de Vienne deux gendarmes me font signe de me garer à droite et commencent un examen poussé des papiers, de la voiture, de l’attelage, des feux de la remorque, et aprés cet examen m’annoncent que je suis en contradiction avec la législation en vigueur…pour défaut d’un rétroviseur coté droit !!! Je les aurais embrassé… mais je les ai surpris en sortant de sa boite un rétro tout neuf que j’avais d’avance et que j’ai immédiatement fixé sur la portière du passager. Et c »est la seule raison pour laquelle il y a ce rétro à droite…qui ne sert à rien, seul le co-pilote peut y voir quelque chose.

Avec Jaune Vanille j’ai dû faire quelques 50000 kms avec remorque, sillonnant l’Europe du Sud au Nord avec des parcours variés, autoroutes, routes  de montagne, ce qui par parenthèses donne une idée de la robustesse du moteur, de la boite de vitesse et de l’embrayage. Le seul incident notable a été au petit matin sur l’autoroute dans la descente du plateau de Montelimar, une amorce de guidonnage au volant (j’aurais dû passer la 4ème) se terminant par mise en drapeau de l’ensemble aprés un tête à queue complet pour me vautrer dans la bande d’arrêt d’urgence heureusement trés large à cet endroit, le cul du voilier étant collé à la clotûre. J’ai mis un certain temps pour laisser mon coeur retrouver le bon rythme et constater les dégats : AUCUNS !!! Il y a un bon Dieu pour les mécréants. L’attelage a été démonté en 1984 avec mon arrêt de la haute compétition.

Mais je peux vous citer d’autres voitures appartenant à mes barreurs successifs, et qui a priori n’avaient pas été prévues pour ce genre d’exercice. Avec Philippe nous avons fait un championnat d’Europe à Thun en Suisse avec une SM Maserati l’ensemble probablement le plus rationnel et le plus somptueux. Avec l’ami Jacques, il y a eu une Porsche 911SC (comme avec la A110 pas évident et beaucoup de tension au volant) puis une BMW 635, et une Porsche 928S avec laqelle nous avons dû battre un record digne de passer au Guiness, à savoir prendre 200 km/h !!! Et j’ai rencontré aussi parmi mes concurrents et amis quelques autres voitures « sympathiques :  Porsche cabrio 356, Coupé Alfa Roméo 1750, Morgan (celle de double médaillé olympique Rodney Pattisson) Jaguar E, Cooper 1300S (l’ami Daniel tractait son 505 avec une Mini) Volvo 12S, Saab V4, Lancia HF…et même une Ferrarri. Quelle époque !

Malheureusement il ne me reste aucune photo pour illustrer cet article, sauf ce dessin de Jacques Chevalier, l’ancien directeur du circuit Paul Ricard, dessin commandé par l’ami Georges qui détient à ma connaissance la seule photo existante de Jaune Vanille avec remorque. Je lui ai demandé de me la scanner pour me l’adresser et vous montrer que cet article n’est point un article du 1er avril, non mais !

dsc01904.jpg Dernière heure, cette photo retrouvée dans les archives et datant de Noêl 1978 et montrant Jaune Vanille et son voilier en remorque, le tout dans la neige, dans les Cévenes chez l’ami Daniel. tratc.jpg  Ce document tout aussi rare que le suivant a été déniché par l’ami Gérard Sacco et montre une A310 V6 année 1979 remorquant un plateau avec A110 1800 GR.IV. alpinebateau.jpg C’est la seule photo qui subsiste à ma connaissance montrant un attelage A110 + voilier sur remorque. La scène se passe en hiver 1976 ou 77 devant la maison de l’ami Georges en Avignon ma Jaune Vanille faisant façe à sa 1600SX. On voit plus loin une R16 qui type aussi la période. De plus cette photo a failli disparaitre cet hiver dans un feu de cheminée. Un grand merci à Annick, la femme de Georges, pour avoir retrouvé le document, l’avoir scanné et me l’avoir envoyé.

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI