navigation

LA PREMIERE FOIS (avec une belle américaine) 15 mai, 2008

Posté par P7R dans : Histoire , 1 commentaire

buickside1.jpgbuickandme1.jpgdsc01753.jpgdsc01754.jpgdsc00050.jpgdsc00049.jpg

 De haut en bas :

- Coupé Buick Roadmaster boite Dynaflow bi-colore 1954 identique à cette auto de ma « première fois ».

-  Buick Height 1950 dont l’impressionnante calendre va inspirer au dessinateur Edgar P Jacobs la voiture de l’abominable Olrik dans « le Secret de l’Espadon »).

- Berline Buick Eight de 1949 moteur V8 .

-  Cabriolet Buick Height V8 BA,  de 1949, surpris à Paris l’année dernière sur les quais de Seine par l’auteur qui musardait à moto.

Avec l’âge qui avance on peut être atteint du syndrome de la dernière fois comme décrit par Romain Gary (« Au delà de cette limite votre ticket n’est plus valable ») et avec mon souci de contradiction lié à mon âme rebelle je suis plutôt hanté par « les premières fois » et si j’ai un très vague souvenir de la première fois sur le sujet auquel vous pensez tous, j’ai par contre un souvenir très précis avec tous les détails de la première voiture que j’ai pu piloté, et c’est en rentrant aujourd’hui d’un enterrement d’une vieille dame , un des derniers témoins de mon adolescence en Indochine dans les années cinquante qu’ a ressurgi cette première fois où j’étais enfin le seul Maître aprés Dieu à bord d’un sublime Coupé BUICK  Roadmaster de 1953 bi-colore toit vanille (déjà) et robe chocolat. Et quel lien entre cette vieille dame décédée et la belle américaine, tout simplement parcequ’en place des condoléances convenues, j’ai narré aux héritiers les circonstances dans lesquelles  avec la dite américaine, j’avais fait le taxi au marché chinois de Saïgon au service de la défunte.

Pour imaginer ce choc du Futur à Saïgon en 1956-57 il faut bien comprendre  que le trafic automobile était constitué en grande majorité par des Peugeot 203, des Tractions avant, des Jeeps, des 4CV… et que mon Papa de par ses fonctions était un « privilégié » qui ne le savait pas d’autant qu’il ne conduisait pas , car il y a avait dans le garage de la maison une Buick Roadmaster en version Coupé 4 places de 1954…et une des premières DS 19 importées au Vietnam ; et pour l’adolescent déja amoureux de la chose mécanique, je passai plus de temps dans le garage installé au volant de ces 2 modèles représentatifs l’un de l’American way of Life et l’autre du génie français que dans la chambre à préparer mes devoirs. Le jardin était trés vaste avec une grande allée et j’ai donc pu y faire mes premiers tours de roues initié par le chauffeur de mon père.

La Buick de cette histoire était un modèle 1954, avec un V8 développant  160 CV SAE, en 2 couleurs, toit vanille et robe chocolat, avec une boite automatique Dynaflow, une direction assistée…et un tableau de bord avec une instrumentation complète…et même un poste de radio avec recherche de stations ; trés illusoire car il ne pouvait capter qu’un seul poste Radio-Saïgon !!!

Cette voiture avait déjà une histoire mouvementée. Elle avait été importée par un riche Chinois de Cholon, client de la Banque que dirigeait mon père et à la suite d’une mauvaise passe financière, avait proposé de solder une partie de sa dette en échange de cette voiture. Puis un des collaborateurs de mon père se rendant au Cap Saint-Jacques, la station balnéaire de Saïgon, était sorti de la route pour terminer dans une rizière sans beaucoup de dégats sauf le parebrise qui avait volé en éclat ; ce fameux parebrise panoramique typique de la production US et  introuvable,remplaçé par une fabrication locale en plexiglas rendant la vision nocturne assez aléatoire.

Bien entendu mon papa ne pouvait utiliser les 2 voitures en même temps et il y avait toujours une voiture « à ma disposition » dans le garage, et comme il avait une passion pour la DS, j’ai pu me faire la main sur la Buick, augmentant peu à peu le cercle de mes transhumances, d’abord le jardin, puis le tour du paté de maison, et enfin un tour en ville. Belle inconscience car je n’avais pas le permis, mais il faut replacer cette incongruité à l’aune de l’époque dans une tout juste ex-colonie. Et donc pour en revenir à la défunte qui est à l’origine de  ce voyage dans mon passé, il m’est arrivé dans le cadre de la préparation du Bal annuel du Cercle Sportif Saïgonais d’emmener ces dames faire leurs emplettes de tissus au marché.

Le sommet de cette orgie automobile était atteint lorsque la nuit, une fois la maisonnée bien endormie, avec la complicité de mon ami Jean-Marie, nous sortions la Buick en la poussant à la main sur le gravier (un bel exploit car l’américaine devait friser les 2 tonnes) pour ne la démarrer que dans la rue.

C’était il y a un demi-siècle certes, toutefois je me vois toujours m’installant sur la large et confortable banquette, le levier au volant avec l’indicateur P-R-N-L-D de la boite Dynaflow, la clé de contact sur la colonne de direction, et particularité comme sur la Jeep US le démarreur actionné en poussant à fond la pédale d’accélérateur. Et sous les yeux cette débauche de chrome avec des compteurs pour le thermomètre d’eau, la pression d’huile, le niveau d’essence, l’ampèremètre, la montre et enfin le fameux poste de radio intégré avec l’aiguille qui se balade à la recherche de la station..et qui revient toujours se caler sur Radio-Saïgon. Accélérateur à fond, relacher tout de suite car le gros V8 démarre instantanément avec ce grondement si caractéristique, levier de boite en position D (pour Drive) et le tout  se met à se propulser avec la force tranquille d’une superforteresse. Pendant ces virées nocturnes, l’ami Jean-Marie et moi nous nous sentions comme les rois du Pétrole.

Décidément on a les premières fois qu’on peut.

 

 

buicksteer1.jpg Sortant d’une 203 ou d’une Taction imaginez le choc du Futur en s’installant à bord d’une Buick de 1954 avec instrumentation complète et poste de radio à recherche automatique de station.  buickeng31.jpg Le noble V8 de 4.7l développant 200HP avec un gigantesqe carburateur central.

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI