navigation

MECANIQUE OU ELECTRIQUE (histoires de pompes) 4 juin, 2008

Posté par P7R dans : Technique , 12 commentaires

dsc019481.jpg

 

Comment bien alimenter les 2 gros carbus double corps Weber ? question terriblement existentielle et qui divisent en 2 camps les proprios de berlinettes avec les pro-électricité et les pro-mécanique, et comme toujours chaque formule ayant des avantages et des inconvénients.

Tout le monde est d’accord il faut pomper l’essence du réservoir pour alimenter les carbus, et en dehors du système antique basé sur le principe de Newton avec un réservoir plus haut que le carburateur, il faut passer par une pompe qui aspire l’essence du réservoir et la refoule vers les carbus.

1) Pompe mécanique : d’origine les berlinettes A110 tous types confondus (à l’exception de la 1600SI) ont une pompe mécanique dont le pied est actionné par une came prise sur l’arbre du même nom ; le principe est simple, dès que le moteur tourne actionné par le démarreur, l’arbre à cames tourne entrainant le pied de la pompe qui agit sur la membrane pour aspirer l’essence et la refouler vers les carbus. Le gros avantage de ce type de pompe réside dans sa simplicité, mais il y a inconvénient majeur, après un arrêt prolongé il arrive qu’on vide la batterie à vouloir amorcer la pompe. Pendant ma vie avec JV avec pompe mécanique j’avais pour cela une petite astuce : avec une seringue je remplissai en démontant les 2 petits chapeaux circulaires les Weber en essence.

dsc01949.jpg

Pompe mécanique selon montage usine en 1974.

2) Pompe électrique : il y a 5 ans je me suis décidé à monter une pompe électrique de marque allemande Hardy en provenance de chez Mecaparts qui résout le problème du démarrage à froid ; contact et on entend la pompe qui ronronne pour gaver les carbus et démarrage au quart de tours. En plus j’ai le sentiment (peut-être subjectif) que lorsqu’on est à l’attaque surtout dans les épingles de montagne, le moteur repart mieux sans ratés. C’est sans doute pour cela que les berlinettes usine étaient équipées d’une pompe électrique installée sur le chassis à la hauteur de la pompe à eau.

a1101600scbailly0106b.jpg

Mon premier montage de pompe électrique, mais la pompe positionnée trop haut avait du mal à récupérer les derniers litres dans le réservoir.

3) Astuces de montage d’une pompe électrique :

Dans le manuel de réparation Alpine il est conseillé dans le cas du montage d’une pompe électrique de garder la pompe mécanique en place…ne serait ce que pour avoir une pompe de dépannage. On conseille aussi d’installer la pompe électrique le plus près possible du réservoir pour qu’elle ne perde pas de temps à aspirer (c’est le cas de la 1600SI, des A310 , GT, GT Turbo et A610) et en contradiction avec cette règle comme indiqué ci-dessus les berlinettes de l’usine avaient leur pompe dans le compartiment moteur. Pour ma part j’ai installé la pompe électrique  à l’intérieur de l’aile arrière gauche, endroit sec et opposé à la chaleur de l’échappement. On peut prendre le courant sur la borne + de la bobine ; j’ai opté  en plus pour un interrupteur au tableau de manière à pouvoir couper INSTANTANEMENT l’arrivée de l’essence en cas d’urgence. Il ne faut pas oublier de monter un filtre entre le réservoir et la pompe et s’arranger de le mettre à un endroit accessible pour pouvoir le remplacer facilement.

 

dsc01955.jpg

Pompe électrique montée sur JV il y a 5 ans selon 2ème montage, sous les carbus, à l’intérieur de l’aile arrière gauche. Les fils vert et rouge qui sortent de la gaine vont à l’interrupteur au tableau de bord.

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI