navigation

1600SI/1600SC (ou 2 cousines chipies) 27 juin, 2008

Posté par P7R dans : Technique , trackback

img0022.jpgdsc0006.jpg

Les 2 cousines, la SI verte émeraude avec injection, la SC Jaune vanille avec carburateurs.

Cela me démangeait depuis…34 ans ce comparatif que je n’ai pas lu dans la presse automobile, sans doute parce que la SI était réservée à l’exportation pour cause de dépollution, encore que cette belle vert émeraude de notre ami Stéphane ait été vendue en France et fait toute sa carrière (y compris de la compétition) dans l’hexagone. Pour la petite histoire, mais ceci est une autre histoire l’ami Stéphane a pisté cette berlinette pendant des années…car une berlinette cela se mérite.

A l’occasion de la coupe des Alpes, nous avons fait étape chez Stéphane dans son charmant chalet sur les hauteurs d’Annemasse et les routes pour rejoindre son nid d’aigle sont particulièrement chaleureuses pour nos Alpine et avant le diner avec Stéphane nous avons échangé nos baquets pour faire une balade afin de nous mettre en appétit, tandis qu’Alain était à l’objectif.

dsc0023.jpg

En route pour un petit tour.

A priori il s’agit des mêmes voitures, partageant le fameux chassis poutre avec le train arrière récupéré de la A310, même intérieur mariant le plastique noir brut de fonderie et la moquette, un tableau de bord où on a tout sous les yeux autour du petit volant en prise sur une direction précise  qui invite à l’attaque permanente (bigre tout ceci est diablement politiquement incorrect), seul le moteur les différenciant et effectivement c’est bien là que réside la différence absolue dans le comportement des deux cousines.

Et pourtant c’est le même moteur en provenance du R12 Gordini de 1605 cm3 (78x84mm) développant 140 CV SAE ou 128CV DIN à 6250 tours/m, mais le comportement et les sensations ressenties sont directement liés au système d’alimentation : 2 carburateurs Weber 45DCOE pour la SC et un système d’injection pour la SI, et tout est dit.

img0031.jpg

Le 1600SC avec ses Weber qui participent à la symphonie et son cache culbu Alpine en Alu. Sur la SI cache culbu hérité de la R17TS (?) et le système d’injection.

Je m’introduis difficilement dans l’habitacle de Vert émeraude sans doute parceque les Mod’Plastia grand confort avec appuie tête prennent plus de place que les Mod’plastia base, mais je retrouve rapidement mes marques. Je n’entends presque pas le moteur mais il tourne rond et répond tout de suite à la sollicitation de l’accélérateur. Dés les premiers tours de roues j’ai une sensation de souplesse et de confort, la pédale d’embrayage ne demande aucun effort, les vitesses passent comme dans du beurre, la suspension absorbe en douceur les inégalités de la route. Mais dans les virages serrés j’hésite constamment entre la 2ème et la 3ème car si le moteur monte bien dans les tours en dessous de 4000 c’est lent, puis après cela bondit l’aiguille du compte tours voulant atteindre les 7000. Premier freinage appuyé, la pédale est un peu spongieuse mais la voiture ralentit. Ce qui m’impressionne c’est le silence et le confort, je dirai que la SI est plus typé GT que la S ou la SC. En tout cas sur ces petites routes de montagne je me régale de suivre Jaune Vanille que j’ai rarement l’occasion de voir sous cet angle.

Quand je reprends le lendemain le volant de Jaune Vanille pour me rendre au départ de la Coupe des Alpes, j’ai l’impression de conduire une autre berlinette, moins confortable, moins silencieuse, mais collant à la route et surtout avec des reprises en sortie d’épingle dés 2000 tours et avec pour conséquence une boite de vitesse mieux adaptée. Sur la SI on hésite toujours entre 2 ou 3, alors que la SC permet de faire les montées en 3, seuls les épingles serrées appelant la 2. Quant au freinage il est plus brutal et plus efficace mais sans doute la conséquence du montage de flexibles avia l’année dernière.

Et alors me direz vous laquelle choisir ? question doublement stupide comme calva ou poire, car le plus important ce n’est pas la rose, mais d’en posséder une ; alors qu’elle soit verte ou jaune…ou même bleue Alpine, carbus ou injection l’important c’est de rouler avec nos légendes.

 

.dsc00301.jpg

Si si , c’est bien P7R au volant de Vert émeraude.

dsc00251.jpg

Stéphane très appliqué au volant de Jaune Vanille

dsc0012.jpg                                                                dsc0013.jpg                                                                                  

Symphonie colorée de berlinettes.

Commentaires»

  1. Salut Patrick
    Tout comme toi j’étais curieux d’essayer la cousine de ma 1600VD.
    Et tout comme toi, j’ai été surpris de decouvrir 2 autos au tempérament bien différent. Le mode d’alimentation, le couple conique, la monte pneumatique, l’insonorisation (?) y sont sans doute pour beaucoup.
    Jaune Vanille semble plus virile, le moteur est plus expressif dès 3000t/mn avec une belle sonorité à l’admission et à l’échappement.
    Avec ses « petits fauteuils », elle semble plus habitable. Au chapitre des desagréments, j’ai juste trouvé la boite plus rugueuse et une hauteur de caisse plus réduite (?) pour avaler les gendarmes couchés qui fleurissent autour de chez moi !
    Comparé à la SC, la SI demande à rester plus haut dans les tours, mais offre bizarrement une impression de confort supérieur .. la SI serait elle la version « bourgeoise » de l’A110 ?
    Merci encore pour cet essai comparatif inédit , j’ai passé un excellent moment, en attendant la prochaine édition !
    Stéphane
    PS : rien de surprenant à ce que JV fasse quelques caprices depuis qu’elle a perdu ses beaux souliers (XAS) et que tu confies ses étincelles à un rupteur « made in taiwan » et ses artères à un filtre d’origine inconnue. Quand on néglige nos maitresses, elles nous le font payer !
    Mais en dehors des pneus et j’ai été conquis par les Pirelli P3000, tout est rentré dans l’ordre pour le jeu de rupteur et le filtre. Pour ce dernier il était bine « made in Germany » mais en 20×150 au lieu de 18×150 d’où le déblocage dans le temps et surtout les fortes sollicitations de la Coupe des Alpes. Et je suis d’accord avec toi, la prochaine fois on essaiera de se faire un essai un peu plus long pour encore mieux apprécier les différences et analogies des 2 cousines.

  2. Bonjour
    Trés intéréssant, ce petit comparatif.
    Et de bien belles photos!
    a+
    Salut Manfred, et j’apprécie toujours quand c’est un spécialiste des photos qui vante les clichés de ce blog; cela fait un grand plaisir et je transmets à Alain le co-équipier-photographe de cette Coupe des Alpes.

Laisser un commentaire

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI