navigation

BMW 69S + SIDE CAR PRECISION COQUE BUFFLIER. 31 juillet, 2008

Posté par P7R dans : Histoire,Technique , 21 commentaires

dsc02324.jpg

Il y a quelques mois j’ai fait la surprise de me présenter devant les habitués de Gazoline dans l’équipage ci-dessus car adepte de ce précepte shadockien « pourquoi faire simple, lorsqu’on peut faire compliqué?) il m’ a  toujours semblé qu’un side (prière de bien prononcer saye’d) dans la mesure ou l’engin cumule les inconvénients de la voiture et de la moto se devait d’être visiter de plus près ; et d’ailleurs plutôt que de visite il vaut mieux parler de domptage car un side comme une berlinette cela se mérite et depuis 20 ans je m’essaie à dompter ce curieux engin. Il y a un test amusant, il suffit de prendre un bon pilote, moto ou auto, de l’installer à bord d’un side de choisir un espace vaste (pelouse, parking de grande surface, piste désaffectyée) et de regarder le résultat : désopilation garantie.

Je peux ajouter que la technique du side s’apparente parfois à celle d’un catamaran, tout est dans le feeling et le réglage des différentes commandes à disposition du barreur-pilote et comme dans le cas du cata il faut avoir cabané une fois ( cabanage = chavirage = se mettre sur le toit = faire casquette = descendez on vous demande etc…) pour connaitre lmes limites à ne pas dépasser.

Le side-car présenté a une histoire ou plutôt 2 histoires. Au départ j’ai racheté à l’excellent Pascal Maertens, chef d’atelier d’une concession BMW auto de la région parisienne ce side qui était tracté par une 50 série 2 avec un moteur de 600 le tout avec une carte grise de 50/2 sans mention de side-car. Ben voyons ! engin invendable sauf si P7R passe par là.

Quelques années plus tard c’est un autre excellent restaurateur Laurent Dumanoir qui me propose une superbe 69S un peu customisée avec un grand guidon. La 69S était à la fin des années soixante le modèle sportif avec moteur poussé et prenant 170 kmh et la reine de la route juste avant l’arrivée de la Honda 750. Et histoire de faire un mariage contre nature, mais un garcon qui a tracté un FD derrière une berlinette ne s’arrête pas à de tels broutilles, j’ai vendu la série 2 et j’ai accouplé depuis quelques années la 69S et le side. Ce dernier est de marque Précision célèbre dans les années 50 et qui a fourni les célèbres « cercueils » des livreurs de journaux. La coque est une Bufflier avec son fameuse queue de canard correspondant aux  normes aéro de la fin des années 30.

dsc02316.jpg

La coque de marque Bufflier avec sa fameuse queue de canrd des années 30.

dsc02312.jpg

On distingue le moteur Boxer, les 4 attaches liant le panier au tracteur et en particulier les 2 réglages permettant de jouer sur le pincement et le carossage.

dsc02320.jpg

Ce que voit du panier l’équipier surnommé le « singe ».

dsc01726.jpg

C’est bien une R69S…c’est marqué par ce sigle délicieusement suranné et posé sur le garde-boue arrière.

dsc02319.jpg

Support siglé « PRECISION » pour aider à monter à bord du panier.

dsc01848.jpg

Une des surprise de Gazo lors de la réunion de mai 2008.

PS : Suite à quelques demandes dont une en commentaire ci-dessous, je tiens à préciser que mes joyaux de famille, A110 600SC Jaune Vanille et BMW R69S + side-car Précision coque Bufflier NE SONT PAS A VENDRE.

Donc affaire à traiter avec ma veuve éventuellement.(A ce sujet le side des livreurs de journaux était surnommé le « cercueil »).

C ETAIT IL Y A 30 ANS !

Posté par P7R dans : Histoire , 10 commentaires
Ce matin en ouvrant ma messagerie j’ai eu la surprise de découvrir une série de Jaune Vanille et de son propriétaire au temps de leur jeunesse folle, le temps des régates, ce temps où avec une joyeuse inconscience la berlinette tractait un voilier de compétition, un Flying-Dutchman sur tous les plans d’eau de France et d’Europe (voir article consacré à ce sujet atypique dans la vie d’une A110). Bien évidemment je ne peux résister au plaisir de passer ces photos. Un grand merci à Nicole, un ex Dame, devenue fidèle lectrice de ce Blog, et à sa fille Chrystèle pour avoir retrouvé ces photos, et surtout deles avoir scanné pour utilisation sur ce blog. 

berlinetteandco0240.jpg

 

de gauche à droite et de haut en bas :

Jaune Vanille et la Porsche 911SC de l’ami Jacques (lui aussi avec une boule de remorquage) sur le parking d’Hyères pour la Semaine Préolympique sans doute en 1980.

P7R se préparant pour une régate le pied posé sur la boule de remorquage. Le décor fait penser à Maubuisson sur le lac d’Hourtin près de Bordeaux.

Jaune Vanille dans la neige des Cévennes chez l’ami Daniel, avant de descendre en Espagne pour la semaine de Palamos. On note lla véronique avec un pneu clou, l’autre étant dans le coffre, et le système de remorquage.

Quelque part dans les Alpes, mon ex Dame pilote une Honda CX500 et moi une Honda 900 Bol d’Or.Pour la petite histoire je devais partir en vacances avec ma CBX 1000 volée quelques jours avant le départ et cette 900 occasion toute récente a été achetée…au Centre Alpine Thiers Boulogne.

P7R au volant de la R5Alpine de l’ex Dame sans doute en Italie où nous sommes allés prendre livraison d’un nouveau FD aux Chantiers Cecchi et Bianchi.

Message perso : Nicole si tu lis ce message quand tu auras le temps envoies moi les photos une par une pour une meilleure mise en page. Tous les lecteurs du Blog te remercient d’avance.

UN 14 JUILLET NON PREVU. 28 juillet, 2008

Posté par P7R dans : Récits , ajouter un commentaire

dsc02253.jpg

Ce dimanche 14 juillet grand beau temps pour les traditionnels défilés commémoratifs, raison de plus pour enfourcher mon VTT histoire de « pedalo ergo sum » et surprise en longeant le champ devant l’Eglise de Saint-Aubin (Calvados) j’ai la joie de voir des véhicules dignes d’intérêt qui commencent à se mettre en position Renseignement pris auprès des gentils organisateurs qui filtrent les entrées j’apprends 1) que je peux pénétrer avec mon vélo 2) quand je signale que j’ai sur place une A610 que je suis gentiment prié de revenir avec…ce qui sera fait dans l’heure et me permettra de passer un dimanche fort sympathique en compagnie de quelques proprios d’Alpine et d’autres autos qui vous réchauffent le coeur.

Initiative très appréciée, l’organisateur passe de propriétaire en propriétaire avec un micro en demandant que soit narré l’histoire de la voiture exposée et de la marque. Vous pensez bien que si on donne un micro à P7R il devient intarrissable sur les Alpine, les berlinettes dont une certaine Jaune Vanille en n’oubliant l’image tutélaire de Monsieur Jean.

Et comme il n’y a pas de 14 juillet sans défilé, tous les participants ont été conviés à faire le front de mer sous la conduite d’une vénérable Motoconfort dans son jus sous les hourrahs de la foule.

dsc02240.jpg

Alpine V6GT Turbo

dsc02239.jpg

Madame est très fière de poser devant sa A310 1982 bleu nuit, intérieur cuir.

dsc02242.jpg

Une véritable R8G 1300 dans son jus. Batterie à plat elle démarrera grace au booster qui se trouve toujours à bord d’une voiture de P7R.

dsc02247.jpg

Une très rare Simca Rally II dans un état superbe et qui navigue avec la R8G présentée plus haut.

dsc02260.jpg

Trois Simca Chambord qui ont retenu l’attention de l’auteur puisque son papa a eu une Simca Versailles avec le fameux V8 développant 83CV, une des premières voitures qu’il a pu conduire…sans permis !!!

dsc02251.jpg

On pose beaucoup devant ma A610. Quant au boulanger de Saint-Aubin il voulait à tout prix me l’acheter.

dsc02249.jpg

La très belle et désirable A310 V6 Gr.IV du Normand Dominique Noêl à moins que cela soit Noêl Dominique ; prochaine étape la « calbersoniser ».

dsc02254.jpg

UneCV, la grand-mère de toutes nos Alpine ; même s’il ne s’agit pas d’une 1063 ce modèle découvrable est toujours fort désirable surtout dans cet état.

dsc02256.jpg

La Motoconfort 125cm3 qui ouvrait le défilé.

dsc02266.jpg

Embouteillage dans les rues étroites de Saint-Aubin avant d’atteindre le font de mer pour le défilé devant la foule des touristes.

PEDALO ERGO SUM

Posté par P7R dans : Histoire , 2 commentaires

dsc02208.jpg

Une icône pour témoigner d’une époque terrible.

Où l’on s’apercoit qu’il y a une vie avant et après Jaune Vanille en évoquant une génération perdue sinon sacrifiée  celle du père de l’auteur -  Que les lieues géographiques restent immuables  alors que l’Histoire défile – Rencontre avec l’ami Clostermann et le Général -

article en cours.

QUELQUES JOURS DANS LA VIE DU SERGENT HOLLIS 24 juillet, 2008

Posté par P7R dans : Histoire , ajouter un commentaire

copiededsc02227.jpg

 

Quelques jours dans la vie du sergent Hollis qui à défaut de sauver le soldat Ryan, a réussi à sauvegarder la vie de ses hommes et de quelques civils le 6 juin 1944 et dans les jours qui ont suivi.

5article en cours)

12

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI