navigation

LA ESSE ESSE DE L AMI JACQUES 20 octobre, 2008

Posté par P7R dans : Histoire , 5 commentaires

dsc02676.jpg

Une vraie bombe cette Abarth

Notre ami Jacques qui roule dans une superbe berlinette 1600SX nous a fait la surprise de venir avec un petit bijou, une Fiat Abarth 695 le mythique modèle Esse esse qui a gagné dans sa catégorie le championnat d’Europe des Rallyes. Jacques qui a un certain sens de lh’umour nous a fait remarquer qu’il avait connu avec ce modèle TOUTES les pannes qu’il a connu séparément sur d’autres modèles ; mais même si cette bombinette lui a ainsi offert un concentré de toutes les pannes il l’aime, il l’adore il l’adolatre et il arrive même à mettre son vélo à l’intérieur !!! quand il veut aller s’oxygéner à la campagne.

dsc02701.jpg

695 esseesse c’est écrit sur le tableau de bord

dsc02702.jpg

Sous la jupe comme chante Souchon l’adorable petite Flatou qui est ici assez vitaminé pour propulser l’engin à plus de 140 kmh.

dsc02704.jpg

Un tableau de bord très suggestif.

dsc02706.jpg

Il faut admirer le système de parallélisme des EG de l’accessoiriste Gianini, toute une époque revit à travers ce détail

GAZO-LINE-RENAULT-ALPINE

Posté par P7R dans : Récits , ajouter un commentaire

5ed31232682e11dd9ce6cc1f73bef33e.jpg

Henry Ford devant son emblématique modèle.

Chaque mois à l’occasion de la réunion favorite des amateurs de belles voitures de l’Ouest Parisien je me torture l’esprit pour trouver un titre où le calembour fait la cour à la contrepèterie et plus cela va et moins cela sera facile, encore que je puisse faire confiance à quelques bons camarades comme Antoine ou Kobe pour me souffler le titre idoine ; et conforme à ma devise familiale « Modeste et fier de l’être » je ne suis pas mécontent du titre d’octobre et j’espère que les lecteurs apprécieront.

Tout à fait par hasard j’ai découvert que l’industrie automobile qui vient d’entrer en zone de fortes turbulences, fête les 100 ans de la Ford T le modèle le plus vendu (15000000 d’exemplaires à 825 dollars le morceau) modèle mythique qui a fait la joie de nos découvertes cinématographiques dans les films de Mark Senett ou de Laurel et Hardy. Et à Gazo où on ne recule devant rien, les amateurs ont pu voir une Ford T en version break de chasse, toute droite sortie des films évoqués précédemment  arrivant dans une symphonie pétaradesque, fumée sortant du moteur et finalement lors de l’arrêt un jet d’eau jaillissant du radiateur…tout comme au bon vieux temps des films muets.

20080812phowww00129.jpg

Une Ford T exposée au Musée des Arts et Métiers.

dsc02663.jpg

La Ford T en version « canadienne » exposée à Gazoline.

Mais pour ce qui nous intéresse plus particulièrement sur le Blog de JV, il y avait une très très grosse participation avec tous les modèles (hors A106) c’est à dire 6 A110, 8 A310 et 6 GTA V6 Turbo, une A610 et une Le Mans, toutes en excellent état de présentation même si PhL envisage  de refaire son « vieux » moteur 1596 en partant d’un bloc de R18, que l’auteur de ses lignes doit toujours remplacer le maitre-cylindre de JV, ou que Clouet est orphelin de son A310 rouge de 1979 pour cause de culasses défaillantes.

dsc02652.jpg

Un bel alignement d’Alpine.

dsc02657.jpg

Les mêmes sous un autre angle ; au fond dans le rayon de soleil on déguste café et croissants.

En cette période de fortes turbulences boursières, il apparait que le cours de la berlinette reste stable oscillant entre 2 et 4 lingots suivant les modèles, et heureusement le marché est assez étroit pour ne pas avoir attiré les Traders fous qui sévissent par ailleurs avec nos économies, et mieux encore avec les noisettes de notre Ecureuil national, au grand dam de nos Dames Mumu et Catherine dont les banques qui les emploient sont des filiales de la Caisse dont l’Ecureuil est l’emblême!!! Mais le troc bien partagé gardes les faveurs des Alpinophiles une paire d’Oscar s’échangeant contre une bouteille de St Emilion et un parechoc contre la promesse d’un bon repas. Pour sa part CityHunter cherchait la provocation perverse pour choisir un grain de cuir se rapprochant le plus du skye des baquets ModPlastia d’origine pour sa berlinette en cours de restauration. Enfin avec un soleil automnal se rappelant sans doute que l’été n’étais après tout pas si éloigné, il apparut évident que le bar soit ouvert, le toit de la berlinette de Maitre PhL semblant approprié pour en être le support ; et pour les connaisseurs notre PhL avait renouvellé son stock d’Armagnac aprés le pillage du précédent par quelques camarades dans le besoin et ayant fait le pélerinage de Rueil-Malmaison.

dsc02716.jpg

A gauche un pt’i Sauvignon de l’année, à droite un bas Armagnac 15ans d’age, au premier plan l’ami Christian apprécie avec modèration.

Oserai-je ajouter qu’il n’y a pas que des Alpine dans la vie de Gazo où plutôt qu’il y a d’autres Alpine made in Britain chez Sunbeam comme celle toute rouge d’un inévitable copain de Phl qui connait tout le monde dans ce milieu et bien sûr Fifi aux mains de fées qui dans le cadre des ateliers de la revue Gazoline vient de restaurer un coach DB avec moteur Panhard, restauration de toute beauté. Rappelons que dans les rallyes des années 60 ce coach était le grand concurrent des premières berlinettes. Sur la neige cette traction avant légère était imbattable entre des mains expérimentées, mais la firme Panhard sur le déclin n’a pu se donner les moyens de développer le modèle en compétition.

dsc02672.jpgdsc02688.jpg

Si, si c’est bien une Alpine de chez Sunbeam c’est marqué dessus.

dsc02656.jpg

Un coach DB (pour Deutsch et Bonnet) à moteur Panhard, restauré dans les ateliers de Gazo.

dsc02653.jpg

Le bon vieux bi-cylindres, refroidissement à air, 850cm3 50CV propulsant le petit coupé DB à plus de 160 km/h.

dsc02654.jpg

Petit levier, volant Nardi bois, 2 gros compteurs, ambiance des sportives des années soixante.

UN GARAGE EXTRAORDINAIRE (autre version) 14 octobre, 2008

Posté par P7R dans : Récits , 19 commentaires
Dans un précédent article je vous ai fait découvrir un endroit connu des seuls initiés (en général des Mohicans anti-fapistes) qui respire le calme et la volupté quand l’ami Henri nous reçoit au milieu des ses belles autos, motos et autres objets s’y rapportant. Mais il existe aussi un autre lieu, toujours réservé aux initiés où parmi la crasse et le joyeux foutoir on peut aussi y découvrir quelques joyaux, des fleurs sur un tas de fumier en quelque sorte. Par ici la visite. mchistoric2008006.jpgUne A110 Gr.IV en fin de restauration, haut perchée sur un Fenwick depuis 4 ou 5 ans !!!

mchistoric2008009.jpg

La même sous un autre angle…pour admirer le travail du Fenwick

mchistoric2008015.jpg

Une berline Peugeot 403 en état de marche

mchistoric2008014.jpg

2 R5 Turbo et une R8 1300G en attente sous la poussière, en attente donc que la berlinette soit terminée.

mchistoric2008022.jpg

L’ami Georges dubitatif :une fois le plastic enlevé  il s’agit bien d’une R5 Turbo I …en état de prendre la route.

mchistoric2008019.jpg

Vue d’ensemble de cette caverne d’Ali Baba et de son « pagnolesque » maître des lieux le jovial Paul R. pour qui il sera toujours temps demain.

mchistoric2008024.jpg

CARTES POSTALES DU LUBERON

Posté par P7R dans : Récits , 1 commentaire

 

De mon excellent camarade Alain, un équipier fidèle de la Coupe des Alpes et par ailleurs appartenant à la raçe en voie d’extinction des Mohicans dont le cri de ralliement est « fapamort » quand ils chassent le scalp des fapistes, quelques nouvelles d’une manifestation à laquelle il a  participé avec son Opel speedster (moteur essence). Le Luberon j’adore ce coin de France, d’ailleurs deux de mes ex fiancées ont eu le bon goût de s’y faire enterrer afin de pouvoir y profiter de l’Eternité. Je laisse la plume à Alain :

Ami Fapophobe !

En quelques lignes, voici un fabuleux week end passé dans le Lubéron.Accueil dans le parc d’un château près de Pertuis, collation royale, puis des visites à pieds ou en voiture. Nous avons été bercés par les vignes, les châteaux, les moulins, les confiseries artisanales et aussi… par les bons pinards du coin !Environ 35 autos dans la plus grande variété, depuis
la TR3 des organisateurs jusqu’à la très féline Lotus Exige en passant par quelques puissantes américaines, et aussi une berlinette 1100 d’une curieuse couleur que tu trouveras en photo jointe.
Bref, une manifestation très bien organisée par l’automobile club d’Aix pour un coût aussi modique que ce que l’ambiance était sympa.Du coup, Marie s’est éprise pour les belles carrosseries et a changé sa Golf (voir photo) !

dscn0030.jpg

La très belle Opel Speedster de l’ami Alain toujours impeccable « chasse à la rayure, poussière, chiure de mouche, mission impossible »

 

dscn0027.jpg

 De dr à g une berlinette, une Mustang, une Spit, une TR4, une Cox et une Corvette.

dscn0039.jpg

Une A110 dans une rare couleur prune avec moteur 1100 (R8Major).

 

dscn0007.jpg

Les véhicules d’exception alignés à l’ombre de l’aile du chateau de Pertuis.

dscn0048.jpg

Poursur il vaut mieux une Ferrari (à sa main) qu’une Golf (à sa zout)

 

dscn0010.jpg

Vive la nocturne du Lubéron c’est écrit dessus!

 

UN GARAGE EXTRAORDINAIRE 13 octobre, 2008

Posté par P7R dans : Récits , ajouter un commentaire

coupedesalpes20061101.jpg

On se receuille dans l’antre secrète de l’ami Henri.

 

 

Pour les vieux Vénitiens, selon Hugot Pratt, le père de Corto Maltese, il existe des endroits secrets dans des vieilles cours au fond de ruelles connues des seuls initiés, où quand ils sont fatigués des tracasseries de la vie et de l’administration ils vont se réfugier pour partir rêver ailleurs en ouvrant une porte mystérieuse. Pour ma part je connais ainsi un lieu magique qui se trouve dans une ville du Sud, dans une rue sans issue où on ne peut arriver que guidé par le hasard ou le conseil d’un initié. Une grande grille noire protège l’accès à une maison bourgeoise qui respire la respectabilité et la pérennité de la pierre. Mais il faut suivre le chemin qui serpente autour de la piscine pour arriver au fond du jardin où est blottie une longue batisse basse où on ne peut pénétrer qu’avec l’accord du maître des lieues par une petite porte basse et étroite. Et c’est alors le choc car après « sésame, ouvres toi » c’est la caverne d’Ali Baba d’un pur amoureux des belles autos, toutes dans le plus bel état, toujours prêtes à prendre la route , se reposant sur un sol immaculé de grands carreaux blancs. C’est bien souvent là que pour me remettre des fatigues d’une Coupe des Alpes que je viens passer quelques instants magiques, affalé dans un vieux fauteuil en cuir dont le confort est égal à la patine, à boire du rosé bien frais en compagnie de notre hôte l’excellent et fin connaisseur Henri et l’inévitable copain de régiment l’ami Georges. Mais rien ne vaut quelques photos pour cette visite dans un endroit magique.

coupedesalpes2006109.jpg Une Replica de la légendaire Lotus seven, une Dankervoort avec un moteur de 185 CV.

 

coupedesalpes2006107.jpg Une « vraie » 911S pour les puristes. Prière d’admirer le sol toujours impeccable.

mchistoric2008036.jpg Les bons vieux fauteuils qui permettent aux « Vénitiens » fatigués des tracasseries de s’envoler ailleurs.

coupedesalpes2006111.jpg Ici une Replica du Speedster entrés dans la légende du cinéma et du sport auto avec James Dean.

 

coupedesalpes2006113.jpg Exceptionnel un VRAI Honda Monkey qui a tendance à faire ignorer la 911S derrière.

mchistoric2008026.jpg Une très rare barquette de course Lotus.

mchistoric2008035.jpg 2 époques chez  Porsche la marque fétiche de notre hôte.

coupedesalpes2006118.jpg La preuve que le rosé bien frais est toujours partie prenante pour les Initiés de l’antre d’Henri.

12

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI