navigation

TR6 L’ULTIME VRAIE TRIUMPH 3 novembre, 2008

Posté par P7R dans : Histoire , 10 commentaires

dsc02746.jpg

Hier dimanche un rayon de soleil me motive à enfourcher mon vélo pour lutter contre mes maux chroniques de dos et à partir à l’aventure En passant à travers le Parc du Chateau de Versailles je rencontre bien garée sur le pavé un superbe exemplaire de TR6 qui est sans doute aucun l’ultime et véritable roadster de la lignée des TR, tout le monde étant bien d’accord pour considérer que la TR7 est un accident ou du moins un péché contre l’esprit.

La TR6 PI, héritière de la TR5 (on ne ricane pas) est une évolution qui a été produite de 1969 à 1976 c’est à dire sur une période assez longue. Son moteur , un 6 cylindres de 2498cm3, provenant de la TR5, équipé d’une injection électronique Lucas (je crois qu’il y a eu cependant quelques modèles avec carbus) développpait 152 CV et permetttait à l’engin de frôler les 200 km/h une vitesse largement suffisante pour un roadster avec chassis à l’ancienne. Le prix en 1970 était de 22040 Frs. Rappelons que le dessin de la TR5 est de Michelotti alors que l’évolution de cette TR6 a été confiée à l’allemand Karman.

Caractéristiques techniques :

Moteur : 2498 cm3, 6 cylindres en ligne, 152CV DIN à 5500 t/m, injection indirecte Lucas.

Transmission arrière : AR avec BV 4 vitesses + overdrive.

Direction : à crémaillère.

Freins : Disques à l’avant, tambours à l’arrière.

Poids : 1100 kgs.

Vitesse (usine) : 200km/h.

Cote actuelle : 18000 euros (prix en 1970 20000 frs).

dsc02750.jpg

Le carrossier Karman a bien sû garder l’esprit roadster.

dsc02745.jpg

Le modèle rencontré est dans un état impeccable de présentation.

dsc02747.jpg

Tableau de bord typiquement british avec une instrumentation complète. A noter le système de canne anti-vol qui n’est pas d’époque, car sous certains angles la nôtre est bien triste.

 

.

MA CABANE AU CANADA

Posté par P7R dans : Catégorie Générale , ajouter un commentaire

dsc02732.jpg

La vie est d’autant plus courte qu’à force de reporter certains projets à des jours meilleurs ils risquent de ne jamais se réaliser et c’est une forme d’illustration de cette pensée profonde avec la gestation de la nouvelle antre de Jaune Vanille dont le projet remonte à une vingtaine d’années quand je me suis installé. Dés le départ le garage de la nouvelle maison s’est révélé trop petit pour mes activités de bricoleur avec mes nombreux engins et comme j’avais par chance beaucoup de terrain la solution s’imposait de construire un garage spacieux et fonctionnel. Les années ont donc passé et quand il y a 3 ans j’ai pris ma retraite il est apparu qu’il était URGENT de ne plus attendre et d’offrir à Jaune Vanille et ses soeurs une nouvelle caverne. Au cours de ma recherche j’ai craqué pour une société canadienne qui fournit soit des modules préfabriqués ou mieux qui peut vous faire selon vos dimensions, l’abri, le garage ou l’habitation de vos rêves. Voici donc en photos l’histoire de cette réalisation.

img0038.jpg

Etape 1 (mars 2007) défrichage du terrain (lutte infernale contre les racines) et marquage au sol.

img0051.jpg

Etape 2 (avril 2007) Coulage de la dalle de béton.

dsc00044.jpg  dsc00049.jpg

Etape 3 (mai 2007) Montage de la « cabane ».

dsc00055.jpg  dsc00065.jpg

Cela commence à prendre tournure.

dsc00132.jpg

Etape 4 (juin 2007) premier essai pour rentrer tout le matériel. C’est juste, comme d’habitude il manque le mètre en plus !

dsc02637.jpg

Etape 5 (octobre 2008) Electricité et peinture de sol.

dsc02763.jpg

Etape 6 (Octobre 2008) Transfert du matériel et installation.

dsc00136.jpg

La cabane au Canada de Jaune Vanille.

dsc028051.jpg

Tout rentre pil poil, mais il aurait suffi d’un mètre de plus !!!

 

 

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI