navigation

TR6 L’ULTIME VRAIE TRIUMPH 3 novembre, 2008

Posté par P7R dans : Histoire , trackback

dsc02746.jpg

Hier dimanche un rayon de soleil me motive à enfourcher mon vélo pour lutter contre mes maux chroniques de dos et à partir à l’aventure En passant à travers le Parc du Chateau de Versailles je rencontre bien garée sur le pavé un superbe exemplaire de TR6 qui est sans doute aucun l’ultime et véritable roadster de la lignée des TR, tout le monde étant bien d’accord pour considérer que la TR7 est un accident ou du moins un péché contre l’esprit.

La TR6 PI, héritière de la TR5 (on ne ricane pas) est une évolution qui a été produite de 1969 à 1976 c’est à dire sur une période assez longue. Son moteur , un 6 cylindres de 2498cm3, provenant de la TR5, équipé d’une injection électronique Lucas (je crois qu’il y a eu cependant quelques modèles avec carbus) développpait 152 CV et permetttait à l’engin de frôler les 200 km/h une vitesse largement suffisante pour un roadster avec chassis à l’ancienne. Le prix en 1970 était de 22040 Frs. Rappelons que le dessin de la TR5 est de Michelotti alors que l’évolution de cette TR6 a été confiée à l’allemand Karman.

Caractéristiques techniques :

Moteur : 2498 cm3, 6 cylindres en ligne, 152CV DIN à 5500 t/m, injection indirecte Lucas.

Transmission arrière : AR avec BV 4 vitesses + overdrive.

Direction : à crémaillère.

Freins : Disques à l’avant, tambours à l’arrière.

Poids : 1100 kgs.

Vitesse (usine) : 200km/h.

Cote actuelle : 18000 euros (prix en 1970 20000 frs).

dsc02750.jpg

Le carrossier Karman a bien sû garder l’esprit roadster.

dsc02745.jpg

Le modèle rencontré est dans un état impeccable de présentation.

dsc02747.jpg

Tableau de bord typiquement british avec une instrumentation complète. A noter le système de canne anti-vol qui n’est pas d’époque, car sous certains angles la nôtre est bien triste.

 

.

Commentaires»

  1. Bel exemplaire en effet.
    Habitué des promenades au chateau de Versailles, je peux vous dire qu’il n’est pas rare de voir une petite anglaise garée le long de cette allée qui relie grand et petit Trianon: on y trouvé également régulièrement une MGB GT rouge, rhd rubber bumper… Il y a une petite enquête à mener…

    Une précision technique: les TR6 carbus sont les modèles destinés au marché américain (mesures anti pollution/puissance…). Même si l’injection des TR6 150ch est délicate à régler, ces modèles sont plus recherchés et cotés, les 2 carburateurs Stromberg de la version US ne « donnant » que 104ch.

    Salut Alexix, et un tel prénom à Versailles m’interpelle quelque part. Es tu le Alexis qui avec Pierre Henry (ou Paul Henry car je m’embrouille) ont une MGB en couleur british green racing ? Si oui comme on se retrouve.
    Pour en revenir à cette TR6 elle est effectivement en très bon état. Il est vrai que la version carbu réservée US ressemblait à une castration de la bête. Et l’ironie de l’Histoire c’est que cela soit le pays le plus pollueur en CO2 qui ait voulu réglementer les voitures européennes. Encore plus gag j’ai toujours entendu dire que les constructeurs étaient passés à l’injection pour moins polluer et dans ce cas, celui de la TR6 on a instalé des carbus…car hubu roi (celle là n’était pas évidente à placer).

  2. Bonjour.peut on me confirmer si la TR6 est equipée de base d un servo- frein merci de vos reponses .PATRICK
    J’aurais tendance à penser que vu le poids de l’engin et comme la plupart des voitures de cette époque qu’il y avait bien un servo-frein sur lea TR6. Mais pas affirmatif à 100% Amitiés.

  3. Bonjour,
    La TR6 superbe voiture surtout dans sa version motor sport germany où toutes les imperfections ont été gommée.Mais la Tr6 est l’avant derniére Triumph, la derniére créée par les ingenieurs de British Leyland est la TR7 coupé ¨coproduite à côté des derniéres TR6 en 1976 et à partir de 1979 en cabriolet avec une petite série de V8.
    L’ultime Triumph TR7 faite à la main a bénéficié du savoir faire des ingénieurs de la marque avec des améliorations trés sensible en tenue de route confort espace de vie et un fabuleux 2 litres Standart qui avait le potentiel pour se développer comme l’a fait le 2 litres Lotus son cousin de la même époque….Mais B.Leyland a disparue prématurement en 1982…
    Aujourd hui la TR7 commence à se réveler comme la plus aboutie des roadsters British de l’âge d’or du plaisir de conduire. Les routes de 2009 qui sont ce qu’elles sont devenues… heureusement ces routes deviennent pour les TR7 istes Romantiques voir Poétiques
    cordialement
    Navré du retard à répondre pour cause d’absence, et navré aussi d’être en désaccord. Je fais effectivement de ceux qui pensent que la TR6 est l’ULTIME de la lignée des roadster TR. Bien sûr il y a la TR7 mais sa ligne est en totale rupture et c’est pour moi une autre philosophie , disons qu’il s’agit d’un roadster post-moderne. Amitiés

  4. Professionnel spécialiste TR5 TR6 ,je me permet de vous faire part de mon opignion . Je trouve vos propos quand à la TR7 honteux et déplacer lorsque l’on sait qu’aujourdh’ui un belle exemplaire de TR7 cabriolet atteint allégrement la barre des 6 à 7500€ . La TR7 est une véritable TRIUMPH certes produite dans un 1er temps en coupé ,à noter qu’elle est produite dés le milieu des années 70 début 80 période marquant un tournant radical dans le style automobiles . C’est une voiture qui correspond à son époque est qui ce comparre entr’ autre avec les lignes des italiennes Fiat X1/9 et Ferrari 308 GTB GTS . Pour info la TR7 est la seule TRIUMPH à avoir obtenue une 1ére place sur un podium de rallye international en 1978 avec Tony Pond à son volant .

    Monsieur ,je vous pose la question suivante : avez vous au moins conduit une TR7 de votre vie ?
    Bigre ! Belle volée de bois vert, mais toutes les opinions sont estimables et tout un chacun a tout à fait le droit d’apprécier la TR7. Toutefois je fais partie de ceux qui pensent que l’esprit roadster initié avec la TR2 et toute la série s’est arrêté avec la TR6 qui serait donc l’ultime TR. Maintenant libre à vous d’aimer la TR7 tout en vous rappelant qu’elle n’est pas la seule à sêtre illustrée en rallye international et la TR3 (Coupe des Alpes, Marathon de la route) possède en particulier elle aussi un beau palmarés.
    De toutes les Triumph TR j’ai beaucoup conduit de TR3, quelques fois une TR5, récemment une TR6, mais effectivement jamais une TR7, sans popur autant que cela me fasse changer d’opinion. Comme disent les Anglais, nobody is perfect alors je persiste et signe. Bien amicalement.

  5. Bonsoir.
    Après le commentaire du 13/07/2009, votre réponse et bientôt 5 ans, passant par votre blog j’apporte quelques précisions.
    J’ai lu la remarque de TR6SPC2 qui en spécialiste des 5 & 6 déclare que la 7 est une vraie TRIUMPH. C’est une simple vérité qui n’a rien a voir avec la préférence d’un modèle de la famille TR. Par ailleurs je ne crois pas qu’aujourd’hui le prix soit en lui un critère. Dans les années 50 les Bugatti rouillaient au fond des garages. Et sans les frères SCHLUMPH elles y seraient restées encore plus longtemps.
    J’ai eu successivement à partir de mes 18 ans…. : spit3 , spit4 une tr6 de 1971 (la plus puissante) une GT6 MK2 puis en 1982 un cab noir europe TR7 puis un identique en 1986 . et maintenant depuis 2007 un cab TR7 de Canley MY 1981. Pour info la dernière et sur 10 années et prés de 80000km la dernière Esprit 2.2 turbo S4 LHD produite à Hethel totalement fiable et remarquablement construite . Simplement pour dire que le fruit de mon expérience notamment durable sur 10 années avec l’esprit de Lotus création de Colin Chapman me permet d’affirmer que la TR7 est une authentique voiture de sport bien née au potentiel tout à fait exceptionnel de tenue de route et que une version Turbo aurait révélé si….
    Par contre la TR6 si elle date dans sa technologie des années 60′ et surtout ses 150cv+ qui étaient compliqués à appréhender puis gérer dans les années 70′ pour beaucoup , époque sans limitations de vitesse sur autoroute , pour celui qui ne comprenait pas et donc ne tenait pas compte de son châssis et son manque de rigidité tant en courbe qu’en ligne droite . Pour la TR6 PI j’avais visité à l’époque ses potentialités décrites dans ses brochures. Fantastique c’est vrai mais après 300km au volant malgré mes 25 ans j’étais burn out.
    La Tr7 a bénéficié( Grâce aux règles US impératives 1er marché de BL ) d’une prise en compte de la sécurité active et passive et tenue de route mais avec le génie de nos amis British en préservant l’esprit Roadster des années 70′ ce qui est totalement réussi avec le cabriolet TR7.
    Pour le look le travail du designer attitré de Triumph Mr Giovanni Michelotti sur le cabriolet TR7 en fait une réussite esthétique tout à fait exceptionnelle et qui lui donne une intemporalité certaine ce qui en fait l’unique TR dans cette catégorie . La dolo sprint est sur la même voie…
    Pour la route d’aujourd’hui en 2014 et depuis 1980 elle permet de garder l’esprit dans le plaisir de conduire pour conduire sans limite comme l’écrivain acteur Sam Shepard le dit  » jusqu’à ce que mes yeux saignent » et les pieds sur terre pour préserver l’intégrité de ses points.
    Aux dernières nouvelles UK la TR7 cabriolet est devenue la plus rares existantes en 2013 de toutes les TR avec le look du futur
    cordialement

  6. O tеmpo planos ԁе previdência privada cobram ԁe 2%
    a 4% ao ano, para Tesouro Direto аs taxas cobradas não passam
    de 0,5%. http://www.wikinewspapers.org/index.php?title=User:DannyGyles728

  7. Hola! I’ve beеn reading your site fօr a long tіmе now and finalⅼy got the bravery tо gо ahead and ցive yoս a shout out fгom Porter Tx!
    Јust wanted tߋ ѕay keep up the excellent worҝ!

    Sinta ѕe livre pаra visita meu site dɑ Web – « educació infantil »

Laisser un commentaire

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI