navigation

UN CONTE DE NOEL VERIDIQUE. 25 décembre, 2008

Posté par P7R dans : Humour , 1 commentaire

dsc01770.jpg

http://fr.youtube.com/watch?v=Y1GPxcxrBkI

Vendredi soir :

Les lendemains de Noêl sont traditionnellement jour de récupération pour le Père Noêl et ce dernier somnolait au coin du feu de cheminée, d’autant qu’au dehors il gelait à pierre fendre. Le téléphone insistait, sonneries lancinantes et répétitives, alors d’un geste las le barbu décrocha :

- »Assistance Père Noêl j’écoute  »

- » Help ! je devais aller avec mon roadster MGB dans le Limousin… »

- »Excusez moi jeune homme, mais dans le Limousin, surtout l’hiver il est céans de se rendre en limousine… »

- » Oui certes mais j’ai un roadster… »

- »un roadster c’est fait pour roder, pour draguer, pour batifoler… »

- »Justement donc en partant batifoler vers le…Limousin quand le moteur s’est mis à ratatouiller, à patatouiller, à pétarader.. »

- »Est ce que cela patatouille ou est ce que cela ratatouille ? Soyez clair et précis cela aide pour le diagnostic ! »

- »Je ne sais plus quel terme exact utiliser pour décrire le mal, mais en tout cas le moteur ne va nous permettre de nous rendre dans le Limousin où nous sommes attendus »

Le Père Noêl partant de ce vieux principe que « femme et moteur ne sont que joies et douleurs » et que la réparation téléphonique marche parfois pour une connexion internet mais rarement pour un patatou-ratatouillage de vieille et honorable british lady décida donc de se rendre sur place. Pour cause de RTT et de 35 heures le traineau et les rennes étant au repos dans le Brie sous la garde de la mère Martine( se trouvant donc elle aussi ipso facto au Brie) il enfourcha donc sa vieille HD Electra Glide avec la trousse à outils pour retrouver Alexis et Paul-Henri fort marris et quelque peu angoissés devant leur roadster capot ouvert.

dsc00037.jpg Quand les rennes et le traineau sont de repos le barbu enfourche ce gros V2 aux « good vibrations »

Constatation évidente le moteur est bien en état de ratatou-patatouillage ce qui peut êtrele fait d’ une mauvaise arrivée d’essence et/ ou d’ un allumage déficient. Contact, la pompe électrique (une Lucas qui a définitivement remplacé la Moildar capricieuse et of course shocking en Albion) débite suffisamment pour alimenter les deux carburateurs SU. Coté allumage cela se complique car l’ingénieur concepteur sans doute apparenté à un technicien shadock a frappé l’index sur la poulie de vilebrequin sur la lévre intérieure le tout masqué par une barre de maintien du train avant. Conclusion pour bien caler l’avance il vaut inévitablement jouer en double comme au tennis, l’un à l’allumeur avec la lampe témoin l’autre sous le moteur avec lampe électrique et clé  entre 29 et 30 (because mesure british) pour tourner la poulie. Bref le calage est une aventure en soi même et une fois réussie, petite amélioration, cela ne patatouille plus, mais pétarade désormais dans les tours.

dsc03111.jpg L’allumeur est moyennement accessible, quand à la poulie de vilo il faut ramper dessous le moteur.

Diagnostic : rupteur ou condo, mais les jeunes propriétaires n’ont pas ces pièces en stock et comme le Père Noêl est venu sans sa hotte, rendez vous est pris pour le lendemain sous réserve de trouver en plein week-end les pièces à priori fautives. 

Samedi après-midi :

« allo Père Noêl, vous pouvez venir vérifier, avec pièces neuves origine Lucas, patatouille et ratatouille se sont évanouies » Cette fois le barbu a pris son autre traineau, une BMW 69S attelée pour aller vérifier que tout était en bon ordre de fonctionnement et que la route du Limousin pouvait être envisagée pour ce roadster MGB.

dsc02316.jpg Traineau spécial pour dépannage hivernal.

Effectivement une fois ces pièces vitales changées le moteur tournait voluptueusement et montait dans les tours avec une telle joie que n’importe quel mécréant mis devant l’évidence ne pouvait nier que Dieu existe.

Moralité n°1 : Si le Père Noêl peut être une ordure en Californie, il peut se révéler compétent à Versailles et dans les territoires adjacents découverts à marée basse..

Moralité n°2 : les pièces d’origine sont en général nettement plus efficaces et fiables que celles que la mondialisation fait naitre dans des pays lointains pour cause de prix imbattables. Et il faut souligner la gentillesse du responsable du magasin spécialiste des « british parts » en plein inventaire qui a accepté de fournir le condensateur et le rupteur. Et donc le Père Noêl existe  de manière « ubiquitaire ».

Conclusion à ce conte de Noêl : Alexis et Paul-Henri pourront ainsi en plein hiver aller batifoler en roadster racing british green sur les routes limousines.

Remerciements : « Assistance Père Noêl » tient à remercier Maître PhL pour la piste électrique et plus particulièrement la vérification de la tête d’allumeur, du rupteur et du condensateur, et l’ami de 40 ans Daniel esquire ex Cooperiste distingué et fournisseur de conseils éclairés sur le fonctionnement abscon des carburateurs SU.

Note de la Rédaction : Tout ce qui a été relaté ci-dessus est rigoureusement exact jusque dans les moindres détails, car le vieux barbu ne saurait mentir.

 

dsc03114.jpg A nous le Limousin…et ses petites limousines (ha! les vaches !) semblent penser Alexis et Paul-Henry.

JAGUAR MARK V (à l’origine de la LEGENDE)

Posté par P7R dans : Histoire , 117 commentaires

dsc03093.jpg 

La guerre est terminée, l’Europe se reconstruit lentement et l’Angleterre qui a terriblement souffert reste toutefois le centre du monde automobile et en particulier de la voiture de haut de gamme comme l’illustre cette merveilleuse Jaguar Mark V du début des années cinquante.

Le modèle Mark V (prononcer Mark Five ) est présenté à Londres en 1948 en même temps que le roadster XK 120, mais avec l’ancienne motorisation (2l5 pour 104 cv et 3l5 pour 125 cv) c’est à dire un 6 cylindres en ligne avec arbre à cames latéral. Le modèle présenté ici est équipée du gros moteur permettant d’atteindre la vitesse ahurissante pour l’époque de 150 km/h. Cette Jaguar appartient à l’ami Carlos qui a fait une restauration complète et de qualité ce qui fait qu’elle est aussi proche que possible de l’état au moment de la sortie d’usine.

dsc03094.jpg une ligne intemporelle, un grand classique du « saloon car » britannnique.

De nos jours on reste stupéfait par la perfection de la ligne et le confort et le luxe de l’intérieur, ce charme anglais inimitable avec le subtil mélange de cuir Conolly et de bois précieux le tout dégageant une odeur subtile comme un rare tabac pour pipe. En la rencontrant en ce jour de Noêl, c’était un cadeau tombé du ciel et je me suis retrouvé petit garçon quand mon oncle Tony, qui lors de la première guerre mondiale en tant qu’officier de liaison avec l’armée anglaise avait fait connaissance et épousé une anglaise tante Chris et de ce fait ne pouvait rouler qu’en voiture anglaise, venait me chercher au pensionnat pour la sortie du dimanche. Par rapport aux Tractions, 203, ou Ford Vedette des parents de mes petits camarades je me sentais vraiment installé en classe supérieure. Quand nous nous rendions dans la propriété familiale dans le Nord en baie de Somme la route était coupée de nombreux passages à niveau et à chaque fois la Jaguar stoppait et soit ma tante soit moi même nous avions pour mission d’aller vérifier qu’un train n’avait pas échappé à la vigilance du garde-barrière et ainsi de suite ce qui fait que le trajet prenait une bonne journée.

dsc03102.jpg le très classique et complet tableau de bord.

dsc03097.jpg Tout cuir à l’intérieur, patiné par les années, mais toujours l’odeur.

dsc03100.jpg Un bon vieux moteur 6 cylindres culbuté développant en version 3l5 125 CV SAE pouvant propulser la très honorable Lady à 150 km/h.

dsc03096.jpg Le coffre arrière cache un secret…

dsc03109.jpgdans la contre-porte du coffre, une trousse à outils car on savait voyager et prévoir en ce temps là quand portable et « allo assistance à votre service » n’existaient pas et uqe le voyage était une aventure.

dsc03095.jpg dans le doux murmure du 6 cylindres,  sublime et majestueuse la Jaguar de l’ami Carlos disparait dans le crépuscule de cette journée de Noêl.

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI