navigation

CRURALGIE, CURE D’ALPINE, CURALPINE ! 22 décembre, 2008

Posté par P7R dans : Humour,Polémique , 5 commentaires

coupedesalpes2007057.jpg

A voir la mine réjouie de ce pilote bien calé dans son siège baquet(voyez la moustache frétillante), on ne peut imaginer qu’il souffre par ailleurs d’ arthrose lombaire et de cruralgie invalidante et qu’à écouter la Faculté il lui serait interdit de continuer ainsi à sillonner les belles routes de notre pays en suivant son GPS (Gout prononcé systèmique) pour la Zizagodromie et les chemins de traverse.

Certes il est honnête de reconnaître que comme lors d’un vol aérien qui connaît 2 moments délicats, le décollage et l’atterrissage, pour un cruralgique arthroseux et quelque peu alpineux les périodes critiques résident dans l’introduction dans la bête (la voiture je précise !) et l’extraction. Autrement pendant le reste du vol que du bonheur, car le moral est au beau fixe et je ne connais encore personne qui ait pu prétendre que l’ennui soit de guise à bord d’une berlinette.

Toutefois il y a une explication à cette extase même provisoire car la douleur lancinante revient bien souvent dés qu’on a remis les pieds sur terre. Explication fournie par un excellent kiné Marc B. (c’est celui de Gwengui le Modérateur du FAR pour l’Ile de France www.alpinerenault.com) . Pour lui dans la position du dos calé dans un baquet les vertèbres sont en décompression permettant en s’ouvrant vers l’extérieur de libérer tous ces petits nerfs qui nous chatouillent et nous patatouillent la vie. Et cela est applicable aussi à la pratique de la moto et du vélo (à condition bien sûr d’éviter le tout terrain).

J’ai pu voir récemment la mise en vente d’une superbe A310 jaune sous prétexte que son propriétaire souffre du dos et doit donc selon son médecin arrêter tout voyage surtout dans une sportive. Je lui ai conseillé 1) de changer de médecin 2) d’imaginer son moral ruiné par une vie sans son Alpine (en plus il vient de la repeindre et comme il est auvergnat j’ai insisté sur l’aspect gaspillage !) le tout à peine compensé par quelques malheureux euros que sa Banque va se dépêcher de placer dans le fameux FSF (Fonds Sans Fond).

Et donc pour la cruralgie, rien de mieux qu’une crure d’Alpine, vive la CURALPINE !

dsc0022.jpg Qu’importe la couleur Vert Emeraude ou Jaune Vanille une fois calé dans la siège baquet c’est le grand air « jeniqueladouleur ».

GAZO OU GaazAsso ?

Posté par P7R dans : Catégorie Générale,Histoire , 349 commentaires

dsc02987.jpg

Au lecteur intrigué par l’ambiguité du titre à la recherche d’un jeu de mots ou d’une contrepèterie cachée dans la fameuse redoute (« La Redoutes des CP » est un ouvrage rare et qui regroupe et inventorie toutes les CP connues) il n’en n’est rien si ce n’est la conséquence d’une conversation instructive avec Nicolas Maillet alias CityHunter qui dans le cadre de la restauration de sa berlinette origine Italie est à la recherche de la couleur « ultime » et pour cela nous a quitté assez tôt de la réunion de Gazo pour se rendre…Dieppe où non loin de l’usine au grand A fléché il avait rendez-vous avec GaazAsso.

GaazAsso est un personnage étrange, original, et atteint d’alpinite aigûe, par ailleurs Gendarme à la retraite (*) et pour se soigner il a réuni une collection de 66 A110 en modèle réduit 1/16ème et surtout il a réussi à déterminer presque toutes les références des coloris des ALPINE et sa quête du Graal devrait se terminer avec le dernier et ultime coloris dont les références devaient lui être comminiquées par un collaborateur du constructeur national qui a connu une longue liaison avec notre marque fétiche.Las en haut lieu il a été considéré qu’un tel renseignement relevait du « SECRET-DEFENSE » ce qui après tout en cette période de survie de l’industrie automobile est fort compréhensible, non mais ! Et puis il y aura toujours des petits chefs pour désirer l’extermination des derniers des Mohicans.

(*) une précision d’importance GaazAsso n’est PAS A LA RETRAITE ! C’est encore une pitrerie de CityHunter !

Après ce salut amical à un membre de la tribu, la réunion était hivernale, avec crachin, plafond bas, bref un temps à rester au chaud sous la couette, moyennant quoi il y avait du monde, beaucoup de monde, des Alpine, beaucoup d’Alpine (7 A110, 3 A310) mais curieusement aucun des dernières de la marque V6 Turbo et A610.

On a noté :

- l’absence du Modérateur Gwengui et peut-être surtout celle de son fameux gateau au chocolat

- l’arrivée d’une nouvelle berlinette , Faz ayant réussi à trouver une 1300VC en Hollande et il était venu pour la présenter.

- le passage de PopOff pour nous montrer des photos de sa berlinette en cours de finition et sortant de l’atelier de peinture : une A110 JAUNE !!!

- le retour de Clouet et de sa A310 rouge 1979 avec un moteur refait à neuf par Nicolas Gozillon ; à ce suet on ne dit que du bien de celui qui est en train de devenir le sorcier du Bois de Feugères.

Et comme déja Dazo est toujours prétexte à la fête, avec les raisons évoquées ci-dessus, la BARlinette était à nouveau de sortie mais avait changé de couleur pour tromper les services spécialisés  dans la lutte contre le gibolinisme. Place aux photos.

dsc03003.jpg Une A110 en provenance des Pays-Bas

dsc02990.jpg Le moteur tout neuf de Clouet refait par NG le sorcier de Feugères.

dsc02997.jpg Modèle 1600 SX bleu alpine 1976 (avec moteur R16TX de 95 CV)

dsc03061.jpg Une autre 1600SX celle de l’ami Jacques, sans doute l’une des dernières produites ; Jacques a trouvé cette voiture dans la ville où j’habite, non loin de ma maison et je ne l’avais jamais croisé avant que Jacques en fasse l’acquisition.

dsc03016.jpg Une A310 qui devient rare, une 1600VE donc avec carbus Weber, Bipi en sort et en est très fier.

dsc03017.jpg A priori une « banale » AZ310 V6 mais il faut regarder la photo suivante…

dsc03019.jpg Il ne s’agit pas d’une « Boulogne » mais d’un montage de 2 triple corps Weber avec boite à air originale qui permet d’admirer les cornets. Du beau travail.

dsc03037.jpg Il y a lieu aussi d’admirer la qualité de présentation du moteur de cette V85.

dsc03034.jpg Et comme le veut la coutume, la BARlinette pour fêter l’arrivée de celle qui est derrière en provenance des Pays-Bas.

 

LE SCANDALE KIBESKI (ou le trou du KUC) 15 décembre, 2008

Posté par P7R dans : Catégorie Générale,Histoire , 2 commentaires

porschegt12.jpg La Porsche du Financier  Kibeski devant le siège de la Kibeski United Council Place Vendôme.

Je m’appelle Jean Kibeski et je descends d’une vieille famille noble polonaise ; un de mes ancêtres à la tête de son régiment de hussards s’est sacrifié lors de la retraite de Russie pour sauver les restes de la Grande Armée ; on dit qu’une de mes aîeules Marie a eu des faiblesses pour Napoléon qui comme chacun sait aimait bien les Polonaises. En septembre 1939 mon grand-père Woldemar est mort en chargeant à cheval les chars d’une Panzer division, et ma famille a pu se réfugier en France où je suis né et dont j’ai la nationalité par le droit du sol de naissance. Après des études en sciences commerciales où j’ai vaguement survolé la crise de 29 et dévoilé les rondeurs cachés de mes partenaires de jeu, j’ai un peu bricolé dans la banque et dans l’Informatique, à des postes subalternes me permettant tout juste d’assurer le minimum syndical question train de vie mais me permettant d’admirer ceux qui réussissaient dans ces métiers et de jalouser aussi leurs moyens d’existence.Je me suis dit, avant la crise de la quarantaine (qu’ai je fait de ma vie ?)  qu’il me fallait me prendre en main et qu’avec la connaissance et l’expérience acquises il était temps de m’assumer et de créer ma propre société. Tout d’abord trouver un nom, un nom c’est important, c’est ce qui attire l’attention, c’est ce qui donne envie de faire connaissance, c’est ce qui rassure . Après une réunion de brain-storming avec moi-même et une nuit à siroter du calva et à fumer du Dunhill Early morning pipe (ne cherchez  aucune connotation sexuelle) j’avais trouvé THE sigle : K.U.C pour Kibeski United Consortium. Certes cela ne voulait rien dire mais cela sonnait bien avec cette petite connotation anglo-saxonne qui bluffe toujours mes compatriotes. Après avoir fait faire une superbe plaque alu « K.U.C conseil en gestion de patrimoine« , je me suis dépêché d’aller la visser sur ma boite aux lettres…et c’est comme cela que j’ai trouvé mon premier client. En fait une cliente en l’occurrence Madame Germaine ma concierge (j’habite dans l’un des derniers immeubles où il y a encore cette personne indispensable pour la relation de la qualité humaine).« Alors Monsieur Jean, comme cela vous vous lancez dans les affaires ! conseil en gestion de patrimoine c’est bien, mais faut être riche… »« Mais non Madame Germaine, chez moi on peut investir à partir de 100 euros et je vous garantis un taux de 8% par an ».Elle court dans sa loge et me remet illico un billet de 100 et pris d’une inspiration je lui rends 8 euros en lui disant que pour les premiers clients je verse d’avance l’intérêt. Remonté chez moi installé devant mon téléphone et mon PC en train de créer le site pour attirer la clientèle, on sonne à la porte c’est mon voisin un vieux et charmant retraité que je croise chaque jour quand il promène son chien.« Excusez moi de vous déranger, je viens de parler avec Madame Germaine dans l’escalier elle m’a dit que vous pouviez me placer mon argent à 8% et même que pour les premiers clients l’intérêt était versé d’avance » Ce fut mon deuxième client et je réalisai que mon  meilleur investissement en communication avait été d’avoir ma brave pipelette comme première cliente. A la fin de la semaine, tous les voisins, les commercants du quartier, grâce à l’activité verbale de Madame Germaine étaient devenus mes clients et j’étais à la tête de la somme coquette de 197555 euros et en plus comme les intérêts avaient été versés d’avance j’étais tranquille pour un an.En général j’évite d’aller à ma Banque, car avec un compte couleur tomate mure j’ai plus souvent droit aux remarques acerbes de Madame Chantal , une vieille fille imbue de son autorité de petit chef. Justement en entrant dans l’agence elle me fusilla du regard  » Mr Kibeski j’allais vous appeler car il y a un de vos chèques…. » Je coupais court en lui disant que je venais pour une remise de chèques et d’espèces. Et tandis qu’elle était évacuée par le SAMU pour cause de crise d’apoplexie soudaine j’étais finalement reçu dans le bureau du Directeur de l’Agence et lui indiquais que j’allais le mettre en concurrence avec les autres banques pour le rendement de la somme importante que je venais de verser.« Cher client, inutile de perdre du temps, je peux vous proposer un rendement de l’ordre de 8% sur un Fonds de Placement particulèrement performant, alors satisfait ? »« Monsieur le Directeur, je tiens à demander plus, plus à mon argent »« Vous avez raison nous avons un autre fonds encore plus performant et réservé à nos clients privilégiés avec des performances ces dernières années oscillant selon les cours de 8 à 10% ».

 Et il me montre des tableaux, des courbes, des noms de clients célèbres, pendant que je me faisais mon petit calcul, d’un coté j’emprunte à 8% et je place dans une fourchette de 8 à10, c’est jouable j’ai enfin compris le sens des affaires et en plus je suis tranquille pendant un an., ayant eu l’astuce de verser d’avance les intérêts à mes premiers clients.

Un mois après, grâce à mon site Internet, et l’efficacité de ma brave pipelette de Germaine qui s’est toute seule comme une grande charger de faire ma réclame dans mon arrondissement, je fêtais mon premier million d’euros et je prospectais d’autres  banques en quête d’un meilleur rendement. Mis au courant sans doute par la rumeur du client qui cherche à placer un million d’euros j’ai été invité à déjeuner dans un grand restaurant par le Directeur et son grand Patron accompagné de quelques conseillers patrimoniaux. Après les cigares et le cognac nous étions parvenus à un accord et mon million était placé sur un Fond Offshore nommé Madon Investment.

Un an après installé dans de somptueux bureaux Place Vendôme, je célébrais avec mes collaborateurs le centième million du Fonds de la Kibeski United Council, puis je passais une soirée de rêve avec un mannequin fort connu et quand au petit matin je rentrai chez moi au volant de ma Porsche je me disais que j’avais réussi et que mes parents pouvaient être fiers de moi. Devant ma résidence m’attendait une petite vieille et je me demandai ce qu’elle pouvait bien me vouloir.

« Bonjour Monsieur Jean, vous ne me reconnaissez pas? je suis Madame Germaine votre ancienne concierge »

« Oui bien sûr, je suis confus, comment allez vous Madame Germaine ? »

 » Bien , bien, je ne veux pas vous embêter… mais j’ai juste besoin de mes 100 euros »

Bien entendu je n’avais aucune espèce sur moi, je m’en excusais et je lui assurais que je lui ferai porter dans la journée la somme.

En la quittant je ne savais pas que sa demande parfaitement justifiée était le petit grain de sable qui allait bloquer la machine.

- de l’ Agence France Presse :

Gigantesque fraude d’un montant estimé de 50 milliards de dollars. Mr Madon, gestionnaire du Fonds Madon est arrêté par le FBI.

de l’Agence Reuter :

Dans la carambouille Madon de nombreux établissements français sont touchés comme la Natixis, la BNP, Dexia, la Société Générale, le Crédit Agricole, la KUK…

- Dernière heure :

Jean Kibeski le gérant du Fonds K.U.C vient d’être plaçé en garde à vue et est actuellement interrogé par la Brigade Financière, tandis que le siège de la Société fait l’objet d’une perquisition.

PJ : un des fichiers saisis

LE SCANDALE KIBESKI (ou le trou du KUC) dans Histoire xls kuc.xls

- d’United Press :

Les enquêteurs ont découvert dans la longue liste des investisseurs spoliés par la faillitte du Fonds Madon l’existence 2 familles new-yorkaises qui auraient utilisé ce Fonds pour blanchir de l’argent provenant de ses différentes activités illicites. Le FBI estime très probable qu’un contrat ait été lançé sur la personne de Mr Madon et a décidé de lui accorder une protection rapprochée 24h sur 24.

Note de l’éditeur : les affabulations de ce récit à dormir debout sont à mettre sur le compte des excés de gibolin de l’auteur. La preuve tout ceci est faux et simple affabulation.

 

BYE BYE MERCEDES (histoire d’une relation particulière) 13 décembre, 2008

Posté par P7R dans : Histoire , ajouter un commentaire

dsc02365.jpg

C’est l’histoire d’un mec, ou plutôt l’histoire d’une voiture qui n’aurait jamais dû se trouver à l’endroit où elle apparait sur la photo d’ouverture de cet article, mais forcément l’histoire est aussi celle d’une nana et d’un mec, qui n’est pas d’ailleurs le premier qui apparait dans l’article et l’envol final  de la voiture qui justifie le titre l’article est l’histoire d’un autre mec, qui n’est donc ni le premier, ni le second cité, qui par des chemins de traverse a rencontré la nana, la seule de cette histoire et pour cause car c’est elle la véritable propriétaire de cette somptueuse Mercedes 280SE de 1973. (voir article comparatif Citroen SM versus Mercedes 280SE dans le même Blog). Arrivé à ce stade du récit il apparait que la plupart des lecteurs éventuels ont dû déja décroché devant la complexité d’un scénario sorti de la tête d’un Antonioni époque « l’Aventurra » ou « la Notte », scénario qui fait plutôt penser à du Lelouch pur jus (voir toujours dans le Blog l’article concernant la Traversée de Paris à toute allure pour un rendez-vous d’amour) et sans trahir l’intimité des personnages de ce récit il devient nécessaire pour comprendre l’odyssée de cette Merco de donner quelques détails pour alléger la suite de l’histoire..

Pour ceux qui suivent régulièrement les aventures de Jaune Vanille sur ce Blog il est de notoriété que Dame Nicole est une ex et donc à ce titre rare femme à avoir piloté ma berlinette y compris le tour de la place de l’Etoile en période de pointe (voir toujours sur ce Blog l’article Jaune Vanille et les Dames). Et comme dans les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle (au passage je n ‘ai jamais réussi à pratiquer cette technique pour ramasser les nombreuses trop nombreuses feuilles de mon jardin) la vie sépare ceux qui se sont aimés.

La vie qui continue comme dans un film de Lelouch, une autre dame pour moi, un autre Monsieur pour elle qui entretemps a récupéré Dame Mercedes suite au décès de son gentil tonton de la Rochelle. Cette voiture était atteinte de la classique panne intermittente et pernicieuse et bien entendu toujours absente lors du passage chez le garagiste ou les quelques fois où en souvenir du bon vieux temps l’ex Dame faisait appel à mes services pour que je saute, non pas sur elle, mais sur ma moto afin de la rejoindre pour la dépanner et bien sûr dès mon arrivée la belle, la voiture, pas la Dame rugissait de plaisir avec le feulement de son 6 cylindres en ligne. Mais je m’égare à mon tour sur un chemin de traverse d’autant que les quelques lecteurs patients sont sur le point de zapper et de passer à un autre sujet.

La vie sépare ceux qui s’aiment chapitre 2 mais cette fois dans un contexte style mauvais film policier série B année 50 et la Dame partie se réfugier en terres lointaines et bordelaise me mande de récupérer la Belle Mercedes afin de lui éviter à son corps défendant des représailles et de la garder quelque temps histoire pour elle de réorganiser sa vie, quelques semaines qui vont se transformer en quelques années pour illustrer ce terrible adage « le Temps passe vite ».

dsc02370.jpg A mon avis c’est sous cet angle qu’il faut la contempler.

J’ai donc eu le loisir de traquer la panne pernicieuse et subtile (toujours subtile quand il s’agit d’électricité) me forcant à rouler pour tomber en panne ce qui n’arrivait pas jusqu’au jour où enfin la Belle Mercedes lassée sans doute se décida à s’effondrer sur le bord du chemin, me permettant ainsi de mettre le doigt sur le point G de son boitier électronique(ta mère pour citer le toujours élégant Kobe) à savoir une cosse défaillante et le doigt étant mis dans l’engrenage j’ai polishé, bricolé, réparé, fait des retouches, sécuriser certaines fonctions, bref je suis tombé à mon tour amoureux de la belle teutonne, tout en sachant que je devrais la rendre à son authentique propriétaire comme prévue en juin 2007 à mon retour de la Coupe des Alpes 2007 où pour le plaisir égoîste rencontré lors ce cette balade légendaire la note m’a été présentée sous la forme d’un séjour non prévu de 8 jours à l’hopital.

Et comme ce Blog est devenu un foutoir où il se passe des tas de choses dans mon dos que je feins d’organiser il se trouve que Dame Nicole a rencontré le troisième mec du début de l’histoire pour sécuriser son voyage et rapatrier la belle Mercedes en terres girondines. Opération qui fut faite et fort bien narrée dans la Rubric à brac par un commentaire circonstancié de la Dame Nicole. Et pour ceux qui n’ont toujours pas compris il faut voir le film « nous nous sommes tant aimés » d’Ettore Scola pour mieux comprendre cette histoire de voiture, de 3 mecs et d’une nana et du temps qui a passé.

paris1112dec2008005.jpg Instructions pour la passation du commandement du véhicule.

paris1112dec2008008.jpg Des Farnautes qui savent vivre de g à dr : Fye, Roderer, P7R et PhL.

paris1112dec2008017.jpg St-Emilion priez pour nous ! semble dire l’ami Fye…

paris1112dec2008019.jpg tandis que Dame Nic et P7R songent que 30 ans ont passé !

paris1112dec2008001.jpg et comme P7R s’était engagé à une garantie valable sur le territoire de sa commune, une veilleuse à remplacer dans le coffre arrière ou excercice recommandé pour soigner sa cruralgie invalidante !!!

paris1112dec2008027.jpg Byebye Mercedes ! Sur les autoroutes de son pays notre vigoureuse berline peut amener la pztite aiguille jaune au voisinage du chiffre 200 !!!

pict0188.jpg  Et Dame Nic devant le port de la Rochelle où a débuté l’histoire de …Mercedes.

 
12

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI