navigation

SM comme SADO-MASOCHISME ? 17 février, 2009

Posté par P7R dans : Technique , 31 commentaires
Il apparait que les ingénieurs qui ont conçu la Citroen SM devaient lire le schadock dans le texte avec ou sans la voix du regretté Claude Pieplu et avaient décidé de se ranger sous la bannière « Pourquoi faire simple lorsqu’on peut faire compliqué! ». Sur cette voiture le simple remplacement de la batterie relève de la folie furieuse d’autant que dans la Revue Technique l’opération est décrite en quelques lignes, mais il faut savoir que chez RT plus la procédure décrite est courte et plus l’éxécution se révèle délicate, et la réciproque se vérifiant bien souvent.
dsc00598.jpg

 

La batterie se trouve sur cette photo à gauche sous le régulateur (boite noire) et derrière le phare avant droite.

D’aprés le manuel et la RT  :

1) mettre la voiture en position haute et tourner le volant à gauche 2) démonter la trappe interne dans l’aile avant droite 3) retirer la batterie. Pour le remontage suivre l’ordre inverse. Qu’en termes simples ces choses là sont dites, mais dans la pratique il vaut mieux prévoir 3 heures !!! Et je vais vous narrer  comment quelques heures peuvent se transformer en des journées avec la loi de l’emmerdement maximum.

Lundi 17.02 après-midi : Le plus simple a été de démarrer la voiture avec un booster d’appoint pour la mettre en position haute. Ce que ne précise pas la Revue Technique et le Manuel de Citroen c’est qu’il vaut mieux déposer la roue avant droite surtout quand la dimension 195.70VR17 a été remplaçée par 205.70VR17. Et cela commence avec les boulons grippés, même la croix (sans la bannière) est insuffisante et il faudra me faire appel à la bannière sous forme d’un tube de cuivre pour faire levier et pouvoir déposer la roue. Cela commence bien !

Démonter la trappe intérieure (8 boulons tout de même à saouler au dégrippant) et bien entendu le fameux dernier boulon récalcitrant, l’écrou prisonnier tournant dans sa cage. Une bonne heure pour ce foutu boulon ! Et après la trappe devrait venir c’est oublier qu’elle est prise en sandwich coté chassis et coté aile, et il faut donc écarter les tôles sans les abimer. Une nouvelle heure, on ne voit pas le temps passer. La sortie de la batterie me fait toujours penser à un accouchement où le bébé se présente mal, heureusement ici le bébé et la mère  ne souffrent pas, la batterie étant insensible, mes mains si!! En fait la batterie doit faire un virage à 90° pour sortir et tout provoque gêne , l’arrière des phares, la patte du klaxon, le dispositif de réglage en hauteur des phares. Et encore une heure ! Il est temps de faire quelques photos, cela sera tout pour aujourd’hui.

dsc03435.jpg         dsc03428.jpg

On distingue le passage dans l’aile avant par lequel on doit extraire cette « grosse batterie ».

Mardi 19.02 matin : Après avoir installé confortablement avec mousse et sangle l’ancienne batterie dans mon engin de fonction à savoir le side-car BMW, je me rends à Clamart à la Française de Batteries l’important étant de respecter rigoureusement les dimensions maxi. Le charme de ce side est provoqué par la sympathie des gens car à peine garé c’est un défilé de curieux et d’amateurs, y compris le vendeur…qui se décide enfin à me trouver la bonne batterie. A ce sujet je découvre qu’en 5 ans le prix des batteries a pris 100% !!! Retour pour l’opération délicate du remontage. Mais avant nettoyage et peinture sur le plateau support de batterie, la trappe, les petites pattes, une bombe satiné noir y passe pendant que la batterie neuve est mise en charge.

dsc03426.jpg    dsc03445.jpg

Avant et après le passage de la bombe noir satin.

Et maintenant roulement de tambour, le grand moment arrive, la réintroduction de la batterie neuve car si elle a pu sortir elle doit pouvoir rentrer en théorie ; et dans la pratique on s’use les lombaires, on torture ses genoux, on écorche ses petites mimines, à la recherche du bonne angle d’attaque pour la pénétration préalable (45° sous l’horizontale) et une fois le bout entré tourner à gauche à 90° mais cela se gagne millimètre par millimètre ; la bonne prise se complique car pour faciliter cette foutue pénétration j’ai enduit la batterie de W40…et que du coup mes doigts patinent !!! La batterie est enfin en place et la mise en place des 2 tiges filetées de fixation n’est qu’un jeu d’enfant encore que celle à l’intérieur doit se crocher dans un trou invisible à l’oeil et inaccessible à la main.

dsc03447.jpg   dsc03449.jpg

Il ne suffit plus que de prendre le virage à gauche à 90° et à ne pas oublier les 2 tiges de fixation, celle de droite visible et accessible, tout le contraire pour l’autre tige.

Il ne reste plus qu’à fixer les cosses en me souvenant de ce jour maudit il y a une dizaine d’années où je m’étais aperçu à ce moment que j’avais monté la batterie du mauvais coté et donc inversé les poles . Comme les cables ne sont pas assez long il n’y avait plus qu’à tout refaire, cris, pleurs, coup de pieds, rien à faire il a fallu en passer par là alors depuis je tourne 7 fois ma clé de 11 dans ma poche avant d’agir. La journée avait passé, mais il restait encore à remettre la plaque interne de protection et d’abord avec un tournevis et une pince, aprés avoir dégagé le pare-choc refixer l’écrou prisonnier dans sa cage (juste une petite heure de plus). La nuit était tombée quand enfin , contact, bruit de la pompe qui gave les Webber, 6 petits coups d’accélérateur, démarreur et volupté et extase le moteur se met à ronronner. Faites le compte, oui 3 heures de prévues et une journée et demi de passée, et au prix de l’heure de main d’oeuvre à défaut de m’enrichir, je ne me suis pas appauvri.

Alors SM pour Sado-Masochisme ou Shadocko-Magnifique ?

dsc03431.jpg

Le combat avait quelque chose de la grandeur antique, mais l’un des derniers des Mohicans l’a encore emporté.

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI