navigation

BMW R1150R ROADSTER 16 septembre, 2009

Posté par P7R dans : Catégorie Générale,Récits , 8 commentaires

dsc04809.jpg

En 20 ans en tant que concessionnaire BMW j’ai eu l’occasion de piloter des centaines de motos, en fait toute la gamme étalée entre 1985 et 2005, des séries K (moteur multicylindres) des séries R (bi-cylindres) des séries F (monocylindre) et même l’original et même l’ avant-gardiste scooter C1. Mais j’ai toujours eu un faible pour le roadster qui s’est décliné en plusieurs motorisations 850, 1100, 1150 et désormais 1200. Et de ces moteurs j’ai adoré le 850 pour les montées en régime joyeuses) et le 1150R pour le couple donnant cette impression de force tranquille. En vendant ma concession j’ai fait l’erreur de ne pas négocier dans la transaction le départ avec un roadster sans doute parcequ’à ce moment le roadster avait déjà sa nouvelle motorisation 1200 et surtout le multiplexage qui remplace le circuit électrique traditionnel. Pourquoi cette résistance au multiplexage, peut-être parcequ’il s’agit d’un progrès certes mais avec des contraintes (nécessité du PC atelier pour toute panne électrique) contradictoire avec l’esprit motard (se démerder avec lesmoyens du bord quand on est en panne). j’ai donc recherché une occasion récente avec motorisation 850 ou 1100. Et c’est le vélo  qui a débouché sur cette moto ; je m’explique, c’est en faisant du vélo cet été  que j’ai pensé à téléphoner à un ancien confrère et dans la conversation j’ai appris qu’il avait dans son par VO le modèle de mes rêves. Mais comme je suis un poil parano et maniaque il me fallait voir sur pièce et un passage à Paris m’a permis de constater que le précédent propriétaire appartenait à la même tribu, celle des MPO (maniaco-pinailleur-obsédé) et que la moto proposée était nickel. Une fois l’acquisition faite j’ai pu repartir en Normandie et faire de nombreux périples sur le cote normande et en particulier un tour complet du Cotentin : le BONHEUR !!!

dsc04810.jpg

Je reste partisan d’un tableau de bord classique avec tachymètre, compte-tours et montre et voyants lumineux (rien de numérique).

dsc04811.jpg

Pour une grosse moto, le roadster reste assez fin et le petit coupe vent est largement suffisant pour soulager de la pression du vent à grande vitesse.

dsc04806.jpg

Pour le voyage le softcase sur le porte-bagage permet d’emmener les affaire de rechange. La bagagerie est complété par un sac de réservoir (qui n’apparait pas sur cette photo. Il y a aussi la possibilité de monter 2 sacoches rigides mais encombrantes dans le traffic.

Caractéristiques techniques :

Puissance : 85CV DIN – Poids : 220 kgs – Vitesse maxi : 200 km/h – Freins : 2 disques AV 1 disque AR avec système ABS et assistance au freinage – Boite de vitesse : 6 – Transmission : par cardan.

Options sur ce modèle : Poignées chauffantes , alarme, porte-paquets, pare-brise.

 

LES 150000KMS DE JAUNE VANILLE 15 septembre, 2009

Posté par P7R dans : Catégorie Générale , 1 commentaire

dsc04194.jpg

Sur la route du retour de la Coupe des Mohicans, après un épisode dans le sud pour retrouver l’ami Georges sur les contreforts du Ventoux, puis la « spéciale » de Saint-Nizaire le désert, le col de la Bataille dans le Vercors, un autre détour dans le pays de mon enfance (le Valromey dont le point culminant est le Grand Colombier) sur le chemin du retour donc, sur la mythique N6 (que d’aucuns comme me le faisait remarquer à juste titre mon excellent camarade PhL confondent avec la N7) en arrivant vers Arnay le Duc j’ai eu l’attention attirée par mon tachymètre indiquant que ma « Jaune Vanille » allait passer un cap symbolique celui des …150000kms et cela sans jamais avoir ouvert le moteur, ce qui semble aller à l’encontre de la croyance sur la fragilité des moteurs sportifs en général et des Alpine en particulier (Ha! mon bon si vous aviez une Porsche pas de soucis !) et il m’a semblé important de marquer l’évènement par photos à l’appui et arrêt au lieu dit « les barraques » arrête mérité pour fêter ce passage , laisser refroidir le moteur et soulager la vessie du propriétaire.

dsc04179.jpg   dsc04181.jpg   dsc04186.jpg

La progression vers les 150000kms.

dsc040661.jpg

En attendant l’ami Georges sur la place de Malaucène au pied du Ventoux.

dsc04065.jpg

Sur la route JV a retrouvé la fusée de « On a marché sur la lune ».

dsc04114.jpg

Sur la route de Saint Nizaire le Désert par le col de Vache

dsc04137.jpg

Jaune Vanille au Grand Colombier qui domine le Valromey, pays de mon enfance.

dsc04162.jpg

« Douce France, cher pays de mon enfance… » comme chantait Trenet. JV sur la place du village de Ruffieu (Ain) Mairie, PTT, monuments aux morts, Café et…la Fruitière (où se fabrique le gruyère).

dsc04203.jpg

Après un long voyage Jaune Vanille ravie de retrouver son antre.

Et maintenant ? Quel est l’avenir de ce vaillant moteur, jusqu’où ira t ‘il ? Quelles sont les limites (voir le sapeur Camembert : si on dépasse les bornes il n’y a plus de limites ) ? Certains me conseillent une ouverture à titre préventif du moteur pour remplacer les pièces uséees. A ce sujet j’ai découvert récemment que l’usine préconisait tous les 15000kms de descendre le carter d’huile pour examiner les coussinets de bielles et éventuellement les remplacer. D’autres me disent de continuer jusqu’au dernier souffle, il sera toujours temps de l’achever (voir le roman d’Horace McCoy « They shoot the horses don’t they » roman porté à l’écran par Sydney Pollack (? à vérifier) avec Jane Fonda et Michael Sarazin).

En attendant j’ai suivi les conseils avisés du camarade PhL en prenant les compressions, opération facilitée par un compressiomètre adhoc (comme le capitaine avec une autre ortographe) préparé par ses soins pour un moteur d’Alpine et je vous livre les résultats : cylindre n°1 : 13 bars – cylindre n°2 : 12 bars – cylindre n°3 : 13 bars et cylindre n°4 : 12 bars, les prescriptions usine étant de 13 +/-0.5 bars. Si on ajoute que la pression à chaud (80°) reste à 4 bars et que la consommation d’huile (0.5l aux 1000kms) reste dans les normes, je peux sans doute rêver d’atteindre les 200000kms, encore qu’au rythme actuel il y a des chances raisonnables pour que je défuncte avant ce bougre de moteur.

dsc04121.jpg

Un moteur tout neuf….de 150000kms.

 

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI