navigation

ANTIGEL ET AUTRES INGREDIENTS 18 novembre, 2009

Posté par P7R dans : Humour , 1 commentaire

dsc05303.jpg

Les deux Philippe surpris en pleine conversation  sur la qualité des différents breuvages offerts à la dégustation.

L’ami PhL qui ne laisse jamais un camarade dans le besoin et en manque d’ingrédients m’avait prévenu que pour les initiés cela se passait dans l’arrière salle comme au bon vieux temps de la Prohibition. Car effectivement il fallait être parmi les intiés pour profiter d’une soirée dégustation à base de vins de Bordeaux, d’Armagnac et de foie gras, sympathique manifestation initiée par la Baron Philippe de Bouglon et son épouse Béatrice. Parmi les privilégiés, une rapide enquête montrait que ces joyeux amateurs de bons vins et bonne chaire roulaient aussi en anciennes, en Alpine bien sûr, mais aussi en 911 (n’importe pas laquelle  une Carrera RS de 1974) en Rumi (fantastique scooter des années 50 dont le moteur rugissait à des régimes incroyables) en Dyna Junior, Vespa et autres BMW.

dsc05308.jpg

Sous le regard de Madame la Baronne, François responsable de la fameuse campagne des ronds rouges pour le lancement de la marque Elf et par ailleurs propriétaire d’une rare et estimable Porsche 911 Carrera RS de 1974, en admiration devant le contenant et le contenu.

Les embarras de la circulation provoqués par la visite intempestive d’un grand de ce monde a certes provoqué un retard à l’allumage, sauf pour P7R qui avait abandonné sa Jaune Vanille au profit de sa moto BMW R1150R et par le passage en forçe par les voies de bus et quelques trottoirs avait pu pointé à l’heure pour se rendre grâce aux précieuses indications fournies aux seuls intiés dans une arrière salle du quartier des Halles et ainsi assiter à l’ouverture de quelques bouteilles, la dite ouverture provoquant ipso facto l’arrivée des retardataires.

dsc05304.jpg

Derrière Monsieur le Baron une présentation des différents Armagnacs du Chateau du Prada.

dsc05311.jpg

Symphonie de Jaune sur le toit de JV.

dsc05314.jpg

Collection de récipients : quel est l’intrus  ?

Bonne (ou mauvaise ?) nouvelles les commandes seront adressées par notre charmant fournisseur chez …Phl !!!

Pour les curieux et amateurs intéressés :

Baron Philippe de Bouglon, Chateau du Prada 40240  Labastide d’Armagnac 
France
Tél : 05 58 44 60 60
http://leprada.com/page7.htm 

Informations pratiques : 3 chambres et 1 suite. Suite du Roi pour 1 à 4 personnes : de 74 € à 119 €, chambre Louis-XVI pour 1 à 2 personnes : de 64 € à … 73 €, chambre jaune pour 1 à 2 personnes : de 63 € à 72 €, chambre du Chasseur pour 1 à 2 personnes : de 47 € à 56 €. Table d’hôtes sur réservation : 21 €, menu enfant moins de 10 ans : 11 €. Organisation de réception, séminaires, réunions, mariage.   

Jean de Bouglon, procureur du roi et gouverneur d’Eauze, épouse en 1728 la fille d’un bourgeois de Labastide. Leur fils fait ériger la terre du Prada en seigneurie et fait construire le château vers 1764 par l’architecte Victor Louis. Au XIXe siècle, Barbey d’Aurevilly séjourne dans le château. Le corps de logis est à 2 niveaux et neuf travées de fenêtres aux encadrements de pierre. Huit générations ont grandi dans le château, aujourd’hui, de-meure vinicole d’exception. Le vignoble s’étend sur 2,5 ha. Voilà 5 ans, Philippe et Béatrice de Bouglon décidaient d’ouvrir les portes du château, afin de préserver ce bel héritage. Les chambres d’hôtes donnent sur le parc. La table d’hôte est reconnue pour la finesse de ses plats maison, illustrant au mieux la gastronomie gasconne.

 

CONOSCOPE A COULISSE ET ECHELLE DE KHONG. 12 mai, 2009

Posté par P7R dans : Humour,Technique , 1 commentaire

dc3f2d036.jpg

Avion ayant transporté probablement les 3 savants à la réunion de Mézidon.

On se souvient que le Commissaire John Van Hill (surnommé par ses subordonnés Vanille) avait pris sa retraite après son échec dans l’affaire dite du « mystére de Vincennes » (rappelons que la police avait découvert dans un box contenant une berlinette Alpine, le cadavre d’un inconnu nu oui nu nu).

Récemment se rendant à une vente aux enchères concernant la vente du mobilier et de pièces et bricoles se trouvant au chateau de Moulinsart, il porté son dévolu sur une vieille valise en cuir et réussi à enlever l’enchère et ramené chez lui cette valise symbole de voyages et d’aventures. Et quelle ne fut pas sa stupeur en l’ouvrant de découvrir un long compte-rendu tapé sur une Underwood relatant une conférence secrète qui se serait tenu à Mézidon les deux Pognes (dans le Bas Rhin) en novembre 1949 dans le trés sélect club « Les Cénobites Tranquilles« .

Stupeur porté à son comble quand il découvrit les co-signataires du document, Messieurs Jacobs , Hergé et Franquin et la liste très restreinte des participants à savoir le Docteur Jonathan Septimus, le Professeur Tryphon Tournesol, et l’inventeur Pacôme Hégésipe Adélar Ladislas Comte de Champignac. Quant au sujet de cette conférence secréte son intitulé permet de caresser l’étendue des travaux « Tentative d’évaluation de la connerie humaine avec établissement d’une échelle et création d’un appareil de mesure ».

Pour les jeunes lecteurs il est bon de faire un rapide portrait de ces 3 éminents savants et de leurs travaux et inventions.

Le Docteur Jonathan Septimus, sous le nom de Doteur Wade avait écrit dans les années trente un livre devenu introuvable « The Mega Wave » dans lequel il relatait sa découverte du rayon Mega, découverte qui sera mise en pratique beaucoup plus tard à Londres en 1953 sous le nom de Télécéphaloscope.

megawave1.jpg

Cet ouvrage désormais introuvable se négocie parfois sur E-bay à des valeurs stratosphériques

Pour sa part le Professeur Tryphon Tournesol est un génial touche à tout qui a inventé tout ce qui bouge et qui ne saurait dépareiller l’inventaire de Prévert, c’est à dire en vrac, un sous marin de poche, des patins à roulettes électriques, un char lunaire, une arme massive de destruction à base d’ultra-sons, une machine à brosser le linge, un télé en couleur le Tryphonar,un scaphandre lunaire et son chef d’oeuvre la mythique fusée lunaire à damiers.

obje58c1.jpg La fusée de TT avec laquelle « On a marché sur la Lune ».

Quant au dernier Mousquetaire le Comte de Champignac la liste de ses inventions est encore plus folklorique que celle de ses nombreux prénoms alors au hasard l’Antivirax Panoramex, champignon microscopique tueur de virus y compris du fameux H1N1 (qui n’existait point encore ) les potions X1,X2,X4 et X4 bis (pour des raisons obscures la X3 n’apparait pas dans cette terminologie), l’Aspiratempus machine à explorer le Temps, le Pacophone ancêtre du téléphone portable.

Il y a toutefois une contreverse à propos de la Turbo -Traction et accusation de plagiat avec le projet de l’ingénieur Jean Albert Grégoire, inventeur du joint tracta, puis du joint homocinétique des Citroen traction avant et enfin de la Hotchkiss Grégoire.

turbogregoire.jpg

Effectivement la ressemblance est troublante entre la Turbo-Traction et la Turbo-Gregoire.

Du compte-rendu des interventions scrupuleusement recueillis par le trio Jacobs-Hergé-Franquin il ressort que les 3 savants s’étaient mis d’accord après des séances interminables sur la nécessité de :

- créer un appareil de mesure le conoscope à coulisses, ce projet confié au docteur Septimus.

- établir une échelle de comparaison dite échelle de Kong, sur une idée de Tryphon Tournesol et graduée de 1 à l’infini

- enfin l’étude d’une potion la fameuse X3 (la potion manquante dans la terminologie champignacienne) afin d’essayer de limiter les dégats causés par la bétise humaine.

kono1.jpg

Premier prototype de conoscope à coulisses.

Pour des raisons obscures, après avoir jeté les prémisses de ces principes qui devaient sans aucun doute modifier le sort de l’Humanité, les éminents savants ont poursuivi leur route et le rendez-vous de Mézidon est donc resté unique et les projets de travaix restés en l’état.

L’urgence reste d’actualité comme ce manifeste lançé par un autre ludion et trouvé dans l messagerie de John Van Hill :

 

Ce qui suit concerne  le fameux « Principe de Précaution » et autres fariboles comme le risque zéro dont on nous rabat tant les oreilles ces temps ci, pour justifier les cogitations laborieuses des clercs et édiles qui veillent sur nous.

(hors sujet il ne ne saurait y avoir de laborieuses que les populations du Cap bien entendu)
C’est la TRIPLE SACRALISATION de
l
‘Ignorance
la Veulerie
et l’Immobilisme

Car ce Principe,

Sacralise au nom du Dieu SECURITE l’accouplement contre nature de l’Ignorance et de l’Immobilisme

Sacralise au nom du Dieu SECURITE le ménage à trois fétide de l’Ignorance, l’Immobilisme et la Veulerie.

Ce « Principe » justifie en lui-même la CAPE d’HONORABILITE dans laquelle se drapent les petits chefs avides de POUVOIR tous assis sur l’Ignorance, l’Immobilisme, la Veulerie, le tout entrainant le nauséabond bouchage de leur Trou du Cul.
,

Tout ce petit (très petit) monde du Pouvoir se cache derrière la bannière SECURITAIRE ,  IMPERIALE puisque gravée dans la CONSTITUTION.(Lois, réglements, décrets et tout paperasserie y afférente)

Aux bonnes âmes charitables qui  veulent en permanence prendre en main notre Sécurité tous azimuths, (primo en oubliant au passage des domaines peut-être plus primordiaux tant il est vrai que l’arbre cache la forêt) je répondrai :

« Merci infiniment pour votre offre, mais si un jour JE décide de m’occuper de ma sécurité, je le ferai en utilisant des sources d’information de MON CHOIX. ainsi que les avis de personnes de MON CHOIX…en me souvenant que j’ai dans ma boite à outils BON SENS, EXPERIENCE   et PRAGMATISME.

 Alors un seul cri de ralliement :

LES CENOBITES TRANQUILLES.

 

 

 

FEE INFORMATIQUE ET MAGICIEN WEB. 22 février, 2009

Posté par P7R dans : Humour , 2 commentaires

dsc03478.jpg

Pourquoi mettre cette photo du tableau de bord d’une SM pour illustrer un tel article ? Sans doute parceque je n’avais pas de photo spécifique montrant Bill Gates devant son clavier, et aussi que piloter pour la première fois une telle voiture relève de la préoccupation constante.

Depuis le temps que je ferraille avec mon PC pour essayer de suivre à défaut de dominer les techniques modernes, j’avais envie d’écrire un article décrivant les affres du modeste utilisateur façe à l’armée des logiciels, ma seule explication pour justifier ma défaite  tienne au fait qu’il n’est guère conciciliable de se comporter comme un des derniers des Mohicans et en même temps surfer à l’aise sur les technologies modernes. J’avais cet article en tête depuis quelque temps donc et mon hésitation provenait sans doute que j’avais du mal à décrire ce combat de titans avec les mots appropriés pour qu’il soit compréhensible au commun de mes lecteurs, ou du moins de moi-même. Encore une fois le salut est venu de PhL de plus en plus Maitre Yoda qui m’a fait parvenir par courriel (Merci Maitre Web) un texte du Grand Bill Gates lui-même décrivant son combat sans espoir (?) contre un logiciel (Foutre Fée Informatique). Ce texte m’a au moins rassuré sur le genre humain à défaut de pouvoir évaluer mes propres capacités, mais vous verrez que même un génie peut pédaler in the choucroute. 

« Extrait d’un courriel de Bill Gates en interne chez Windows Microsoft :

 

Je suis très déçu par l’évolution négative de l’ergonomie de Windows et par le fait que les groupes de gestion des programmes ne règlent pas ces problèmes d’ergonomie. Laissez-moi vous conter ma petite expérience d’hier.J’ai décidé de télécharger MovieMaker et d’acheter le service Digital Plus… je me suis donc connecté à Microsoft.com. On y trouve une page de téléchargement, je m’y suis donc rendu.Mes 5 premières tentatives pour me rendre sur la page de téléchargement se sont soldées par des échecs à cause de temps d’attente trop long. Enfin, après un délai de 8 secondes, elle s’est affichée.Le site est tellement lent qu’il en devient inutilisable.

Le programme ne se trouvait pas dans le top 5 et j’ai donc déroulé la liste des 45 autres.

Ces 45 noms n’ont aucun sens. En comparaison, des trucs comme ce qui suit semblent limpides :
C:\Documents and Settings\billg\My Documents\My Pictures

Ils ne sont pas filtrés par le système… et beaucoup de ces noms sont étranges.

Je me suis limité à la partie Multimédia. Toujours pas de Moviemaker. J’ai cherché dans Film. Rien. J’ai cherché moviemaker. Rien.

J’ai alors abandonné et j’ai envoyé un e-mail à Amir pour lui demander où se trouve le lien pour Moviemaker… s’il existe.

On m’a alors répondu qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’on utilise la page de téléchargements pour télécharger quelque chose.

On m’a recommandé de me rendre sur la page principale et d’utiliser la fonction de recherche avec movie maker (et pas moviemaker !).

J’ai donc essayé ça. Le site était d’une lenteur pathétique mais après 6 secondes d’attente, la page est apparue.

J’étais alors persuadé qu’il ne me resterait plus qu’à cliquer sur un lien pour lancer le téléchargement.

En fait, ça tient plus de la résolution d’un puzzle. Il m’a redirigé vers Windows Update pour y faire un tas d’incantations.

J’ai trouvé ça carrément bizarre. Pour quelle raison dois-je me rendre ailleurs et faire un scan pour télécharger Moviemaker ?

J’ai donc ouvert Windows Update. Windows Update décide alors qu’il faut que je télécharge un tas de contrôles et je me retrouve face à des boîtes de dialogues ésotériques, pas seulement une fois mais plusieurs fois.

Est-ce que Windows Update ne sait pas communiquer avec Windows ?

Ensuite, j’ai procédé à la recherche de mises à jour. Cela a pris un certain temps, et on m’a alors annoncé que je devais télécharger de toute urgence 17 Mo de fichiers divers et variés.

Ça, c’était après qu’on m’ait dit que l’on fournissait des correctifs incrémentaux, mais plutôt que de pouvoir ne télécharger que les 6 trucs qui sont signalés de la manière la plus effrayante qui soit, j’ai dû télécharger les 17 Mo.

Alors j’ai procédé au téléchargement. Là, ç’a été rapide. Ensuite, j’ai voulu passer à l’installation. Ça a pris 6 minutes, et la machine est devenue si lente que je n’ai rien pu faire d’autre pendant ce temps.

Mais qu’est-ce qui se passe, durant ces 6 minutes ? C’est fou. C’était après que le téléchargement soit terminé.

Ensuite j’ai dû redémarrer ma machine. Pourquoi ? Je redémarre toutes les nuits, pourquoi redémarrer à ce moment précis ?

Alors j’ai redémarré parce que le programme a INSISTÉ. Évidemment, ça signifiait aussi que j’allais perdre ma session Outlook en cours.

Une fois la machine redémarrée, je suis retourné sous Windows Update. Mais j’avais déjà oublié ce que j’y faisais, puisque tout ce que je voulais, c’était installer Moviemaker.

Je suis retourné sur Microsoft.com pour y suivre les instructions. J’ai alors dû cliquer sur un dossier nommé WindowsXP. Pourquoi est-ce que je devrais faire ça ? Windows Update sait que je suis sur Windows XP.

Et ça m’avance à quoi de cliquer sur ce dossier ? Apparaît alors tout un tas de trucs déstabilisants, mais cette fois c’est bon, Moviemaker en fait partie.

Je commence alors le téléchargement. Le téléchargement en lui-même est rapide mais l’installation prend quelques minutes. C’est dingue comme c’est lent. À un moment, on m’annonce que je dois télécharger Windows Media Series 9.

Je décide donc de gentiment suivre les instructions. Là, une boîte de dialogue disant Ouvrir ou Sauvegarder apparaît, sans indication de ce que je dois faire. Je n’ai aucune idée de ce sur quoi je dois cliquer.

Le téléchargement est rapide et l’installation prend 7 minutes.

À ce moment-là je pense être en possession de Moviemaker. Je vais dans Ajouter/Supprimer programmes pour m’assurer qu’il s’y trouve bien.

Il n’y est pas.

Qu’est-ce qu’il y a à la place ? On y trouve le bordel suivant. Microsoft Autoupdate Exclusive test package, Microsoft Autoupdate Reboot test package, Microsoft Autoupdate testpackage1. Microsoft Autoupdate testpackage2, Microsoft Autoupdate Test package3.

Quelqu’un a donc décidé de foutre en l’air la seule partie de Windows qui fonctionnait bien ? Le système de fichier n’est plus utilisable. La base de registre n’est pas utilisable. La liste des programmes était encore jusque-là un endroit sensé, mais désormais c’est un grand foutoir.

Et encore, ce n’est que le début des emmerdes. Par la suite j’ai trouvé des trucs comme Windows XP Hotfix voir Q329048 pour plus d’informations. C’est quoi Q329048 ? Pourquoi ces correctifs figurent-ils ici ? Certains étaient même simplement notés Q810655 sans le voir 329048 pour plus d’informations.

Quel bordel !

Et Moviemaker est toujours aux abonnés absents.

J’ai donc abandonné mon idée d’installer Moviemaker et j’ai décidé de télécharger le Digital Plus Package.

On me dit que je dois entrer quelques informations personnelles.

Je remplis tous les champs et, parce qu’il a décidé que j’ai mal tapé quelque chose, je dois recommencer. Et évidemment, il a effacé presque tout ce que j’avais déjà tapé.

Je m’y reprends à 5 fois et il continue à tout effacer pour que je recommence.

Donc après plus d’une heure de péripéties douteuses, après avoir rendu ma liste de programmes inutilisable, après m’être fait quelques frayeurs et m’être rendu compte que Microsoft.com est un site horrible, je n’ai pas pu lancer Moviemaker,et je n’ai pas le Digital Plus Package.

Le manque d’attention portée à l’ergonomie, que ces péripéties ont démontré, me dépasse. Je pensais qu’on avait touché le fond avec Windows Network ou avec les messages que je reçois quand je tente d’utiliser le Wi-Fi (vous aussi vous adorez ce message avec le certificat administrateur, non ?).

Quand j’aurai réussi à utiliser tout ça pour de bon, je suis sûr que j’aurai encore d’autres commentaires à vous soumettre. »

Pour ceux que cela intéresse voici le lien trouvé par PhL :

http://www.framablog.org/index.php/post/2008/12/20/bill-gates-teste-windows

 

LE BONHEUR EST DANS …LA NEIGE 10 janvier, 2009

Posté par P7R dans : Humour , 2 commentaires

cartedevoeux2009.jpg

Paradoxe des paradoxes en période de réchauffement de la planète, on découvre que l’hiver dans notre pays il peut faire froid, très froid et que même il neige assez pour provoquer la désorganisation des transports, et je constate que depuis l’hiver 1970 où j’étais resté bloqué avec une R16TS avec voilier en remorque sur l’autoroute du sud à Montélimar pendant TROIS jours, il n’y a pas eu beaucoup de progrès, sinon que le nombre des véhicules ayant progressé le nombre de naufragés a conséquemment augmenté.

Mais moi qui suis un pervers pépère j’ai toujours adoré rouler sur la neige, la berlinette étant bien sûr mon premier choix pour aller faire des  exercices de style sur les petites routes secondaires désertes (voir les récits sur les MC Historic dans le Blog) mais il est aussi un autre engin qui se comporte fort bien et qui rend la conduite sur neige très ludique, je veux parler du side-car ; mais attention un side à l’ancienne c’est à dire léger et peu puissant.

 Les fidèles de ce Blog connaissent déjà mon attelage, et pour les nouveaux je précise que le tracteur est une BMW série R/2 modèle 69S (la sportive de la gamme) de 1968 attelée à un chassis Précision (marque mythique) et portant une coque Bufflier (autre marque mythique) avec le fameux bec de canard.

dsc03197.jpg

Le fameux bec de canard de la coque Bufflier, exercice de style typique des années 30.

Il m’arrive d’emmener mes enfants, surtout Pierre dont le collège est plus éloigné avec ma moto mais en ce moment le jardin est trop enneigé et surtout impossible de faire grimper à un 2 roues l’allée qui mène au portail, car après les routes sont désalées. Alors il est fait appel au side-car et comme fifille est jalouse avant hier je suis allée la chercher à la sortie de l’école, heureuse la gamine et jalouse les copines.

dsc03174.jpg

Impossible de sortir à moto par ce chemin ; avec le side tout est possible.

dsc03183.jpg

Lee-Aurore est aux anges, c’est encore mieux qu’aux sports d’hiver !

Hier donc, sur une petite route qui traverse la forêt près de mon domicile, une route réservée aux initiés et à quelques Mohicans au retour d’une visite chez l’ami PhL qui m’avait emmené dans une antre à l’ancienne où le maître des lieux qui répond au prénom de Jean Sébastien, oui comme Bach avec lequel il doit partager un certain don dans l’utilisation des doigts est capable de vous refaire n’importe quel moteur, au retour donc je me suis régalé sur cette route bien blanche avec verglas traitre par endroit.

dsc03199.jpg

Neige bien damée mais attention plaque de verglas !

Je crois que la facilité du side-car sur route glissante provient de sa légèreté, de la précision de la direction forcément directe, de freins à tambour à l’ancienne qui ne bloquent pas, et surtout des 3 roues triangulées qui évitent le tête à queue.Ma recette est simple, toute dérive se contrôle par le guidon, la poignée d’accélérateur et le frein arrière ; et SURTOUT on ne touche pas au frein avant car la sanction est immédiate c’est un tout droit. Donc le bonheur en cet fin d’après-midi dans une forêt d’Ile de France quasiment déserte, oui le bonheur dans le neige.

dsc031261.jpg

Par grand froid l’équipement est primordial, la cagoule est origine Canada (ski-doo) et mouffles pour les mains.

NDLR : les petits curieux comme Kobe vont remarquer que sur les photos il n’y a  pas de mouffles, normal car P7R auto-photographié avec retardateur ne laissant pas le temps de renfiler les mouffles ! CQFD.

Note technique : pendant toute cette période j’ai connu quelques difficultés pour démarrer mon moteur et j’avais tendance à mettre cela sur la température très basse. J’ai remplaçé les bougies mais sans grande amélioration. Contrôle du rupteur et de l’écartement 35 à 40. Parfois le moteur partait après 2 ou 3 coups de kicks, et souvent la galère à épuiser le jarret et entretenir la curalgie. Et enfin euréka car en matière d’électricité il suffit juste de trouver le bon endroit ; dans le phare sous le contacteur à clé le fil rouge + donnant un contact erratique par la faute d’une vis déserrée. Test par -6° le moteur a toussé au 5ème coup de kick. Parfois c’est tellement simple la vie !

 

 

 

RESOLUTIONS POUR L AN NOUVEAU 1 janvier, 2009

Posté par P7R dans : Humour , ajouter un commentaire

dsc03137.jpg

A la demande générale des âmes sensibles la photo d’ouverture précédente  a été réduite et remplaçée par une plus conviviale de la famille du précédent « agonisant » lors du diner où il a fait part de ses résolutions pour la nouvelle année

moiauxurgences.jpg

D’accord je fais la gueule 1) ils veulent pas me relacher 2) je m’auto-photographie avec mon portable 3) je vais louper la GTMC (Grande Traversée du Massif Central à VTT) 4) je viens d’apprendre que mon gentil voisin a définitivement « disjoncté », et vous voudriez que j’ai l’air rigolard !!!NDLR : devant l’émoi qui a pu saisir quelques lecteurs il est précisé que cette photo de P7R « à l’agonie » toute provisoire a été prise il y a 2 ans. 

L’année dernière déjà, sur mon lit d’hopital qui marquait le début de mon intronisation dans la tribu des « TAMALOUS » j’avais listé des résolutions et en ce nouvel an il est grand temps de les annoncer histoire de m’engager vis à vis des lecteurs du Blog de JV ; alors dans le désordre :

- Remplacer le Maitre-Cylindre de la berlinette.

- Regime scarsdale pour perdre 10 kilos et soulager les lombaires et les genoux.

- Faire plus court dans mes interventions sur le FAR (Forum Alpine Renault)

- Réglage très fin de la consommation de gibolin et des liquides anti-gel.

- Ne plus consulter les cours de la Bourse.

- Dynamiser le Blog de Jaune Vanille.

- Prendre les chemins de traverse pour faire rouler mes « légendes »

- TERMINER LE RECIT DE LA COUPE DES ALPES 2008.

C’est tout, il y a du Taf !

123

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI