navigation

BERLINETTE ET VELO (un mariage pas évident à priori)) 21 avril, 2008

Posté par P7R dans : Technique , 1 commentaire

 

 dsc01702.jpg

La voiture et le vélo cote à cote.

dsc01630.jpg

Le cadre bien arrimé sur la custode arrière.

 

dsc01628.jpg

Une épaisse serviette éponge, un bloc de mousse, 3 sangles et le tour est joué.

 

Vision certes étrange, mais vous n’hallucinez point en découvrant ‘ »Jaune Vanille » prête à prendre la route mais avec un chargement original. Ce matin pendant le café, j’étais façe à mon habituel problème existentiel à propos du choix de la voiture que j’allais prendre pour rejoindre ma petite famille en Normandie, en emmenant avec moi un vélo, le choix se portant sur la SM Maserati ou la A610 Turbo.

La SM  a pour elle que  c’est relativement simple d’installer le vélo dans le coffre une fois les roues démontées ; pour la A610 pour installer le vélo  sur les sièges arrières c’est un peu plus complexe, en plus des roues il faut déposer la selle et le guidon mais on y arrive en prenant des précautions pour ne pas abimer l’intérieur.

Aprés la 3ème tasse de café il m’est venu l’idée saugrenue et pourquoi pas prendre la berlinette d’autant qu’il me faut la tester sur route pour voir si ma fusibilisation n’entraine aucun dysfonctionnement. Un peu de réflexion, d’astuces et de bon sens et voilà le cadre solidaire de la custode arrière, les 2 roues prenant place à l’arrière

Le cadre repose sur une épaisse serviette pliée en 4 et il est fixé par l’intermédiaire de 2 sangles aux équerres d’ouverture des petites fenêtres arrière.  La partie arrière du cadre repose en bas de la custode sur un carré de mousse et elle est fixée par une sangle qui passe sous le capot pour venir se fixer sur une barre du chassis. Un petit souci cette sangle touche le cache culbu et on peut penser qu’avec une forte température elle va cramer. Un essai de plusieurs kilomètres montre qu’il n’en est rien ; toutefois j’ai mis une protection de papier d’alu autour de cette sangle.

 

J’envoie ainsi un coup d’oeil à l’ami Gérard Sacco, grand pédaleur devant l’Eternel, qui saura apprécier la beauté de l’opération et à bientôt à tous pour de nouvelles aventures.

Je reprends le cours de ce récit pour indiquer que suite à 600 kms de petites routes, et même d’autoroute, l’arrimage s’est fort bien comporté et que mon seul (petit) souci à savoir la résistance de la sangle retenant le vélo par l’arrière et passant donc sur le couvre-culbuteurs n’a pas fondu. Il faut dire qu’au tout début de mon raid je me suis arrêté assez souvent pour vérifier l’état supposé de décomposition de la dite sangle, et devant le non-incident présumé programmé j’ai pu fermer mon fichier personnel intitulé « hypocondriaque maniaco-dépressif ».

 Au retour sur Paris ayant repris l’autoroute de l’ouest pour gagner du temps j’ai même passé avec succés le test de la Gendarmerie.

En effet j’avais bien vu les 2 motos et leurs cavaliers en bleu garés bien sagement sur la bande d’arrêt d’urgence et c’est donc avec une petite appréhension bien légitime que j’ai vu dans le rétro les 2 motards démarraient pour me suivre…pendant un certain temps sans doute pour vérifier la qualité de cet arrimage original.

J’ai donc imaginé que fort logiquement ils attendaient la prochaine aire de repos pour pour procéder à l’interception de Jaune Vanille et à un contrôle poussé de ce curieux équipage et j’envisageai donc de rajouter un nouveau chapitre dans la longue saga « Alpine et Gendarmerie », mais tout fout le camp y compris les plus belles traditions, car finalement mes 2 motards ont accéléré.

Signe des temps, ils roulaient sur une moto de marque japonaise à la place des traditionelles BMW. Aprés l’utilisation par notre Maréchaussée de voitures Subaru, il apparait que définitivement les bonnes traditions se perdent devant cette manifestation du péril jaune, même si certains mauvais esprits ont pu pensé que c’était « JV » qui en était l’étaitl’esprit avant-coureur.

                                                         

dsc01627.jpgdsc01626.jpg

La sangle arrière est arrimée à l’arrière du chassis (à g) et les 2 sangles latérales sur la serrure de fermeture des vitres arrières (à dr.)

 

 

 

 

                                                                   

TABLEAU DE FUSIBLES ( et du bon usage des cosses à fût ouvert) 19 avril, 2008

Posté par P7R dans : Technique , 4 commentaires

img2152.jpg

Voila ce qui peut arriver quand on a l’habitude de reporter au lendemain ce qu’on peut faire le jour même, il se passe des jours, des semaines , des mois, des années et c’est ainsi qu’il m’ a fallu attendre 34 ans pour me décider à monter des fusibles, car c’est l’une des originalités de la berlinette, et même une exception dans la production mondiale, c’est une voiture qui n’a pas de …FUSIBLES (sauf les exceptions des export Italie, et pendant les 2 dernières années de production des 1600sx).Et pourtant à la suite d’un court circuit ayant entrainé un faisceau grillé et quelques chaleurs au sens propre et figuré, j’étais trés motivé pour faire cette opération dicté par le bon sens. J’ai simplement amélioré avec un coupe circuit batterie avec commande au tableau de bord.On trouvera dans le fichier joint un descriptif avec photos qui relate ma FUSIBILISATION de ma « Jaune Vanille » en espérant que cela pourra aider d’autres propriétaires d’A110.  Seul ennui je découvre que lorsque je branche mes écouteurs reliés à la fonction radio de mon portable « les parasites me brouillent l’écoute ! » alors que cela ne le faisait pas auparavant, nouveau mystère de la fée électricité qui permet toutefois de placer cette célébrissime contrepèterie.

TABLEAU DE FUSIBLES ( et du bon usage des cosses à fût ouvert) dans Technique doc montagedefusiblessurunea110.doc  (mise à jour le 08.05.08)

dsc01736.jpg         dsc01733.jpg

 A g. tableau récapitulatif des fusibles A dr. montage des fusibles sur support Neiman

FICHE DESCRIPTIVE ALPINE RENAULT A110 1600SC (1974-1975) 17 avril, 2008

Posté par P7R dans : Technique , 125 commentaires

mchistoric2008028.jpgmchistoric2008028.jpg JV quelque part cet hiver en Haute Loire

 J’ai acheté mon Alpine-Renault en avril 1974 à la concession RENAULT-ETOILE, qui était le représentant de la marque Alpine pour Paris, le vendeur étant Mr LeBoulenger. Il s’agit du numéro de série 20228, couleur 3424 Jaune Vanille. Elle avait en option 2 sièges baquets de marque ModPlastia. J’ai eu l’occasion de rencontrer Mr LeBoulenger quelques 33 ans plus tard car j’avais vendu à son gendre une moto BMW et il m’a fait part de sa surprise pensant que je devais être son seul client à avoir gardé la voiture et dans cette teinte d’origine très particulière. Elle totalise ce jour 141000 kms avec le moteur d’origine qui n’a jamais été ouvert.(voir la fiche  de l’entretien de Jaune Vanille)

MOTEUR :Moteur en porte à faux arrière, base Renault 12 Gordini type 844-32. Moteur 4 cylindres en ligne en alliage léger et vilebrequin 5 paliers. Culasse en alliage léger à chambre de combustion hémisphérique, soupapes en tête inclinées en V, tiges et culbuteurs, arbre à cames latéral, graissage sous pression avec filtre et radiateur d’huile dans l’aile arrière gauche. Refroidissemnt par circuit scellé avec radiateur à l’avant avec 2 ventilateurs à double commande manuelle et thermo-contact. Cylindrée (alésagexcourse) 1605 cm3 (78x84mm). Compression : 10.25:1. Puissance : 140 cv SAE ou 127 cv DIN à 6000 t/m. Alimentation par 2 carburateurs double corps horizontaux Weber 45DCOE (starter manuel débranché) Pompe à essence électrique avec commande au tableau de bord.TRANSMISSION :

Aux roues arrières. Embrayage monodisque à sec avec commande hydraulique. Boite à 5 vitesses (type 365-10). Rapports de pont : 3.37:1 (8/27).

CHASSIS :

Châssis-poutre. Suspension Avant : à roues indépendantes, à leviers triangulaires en trapèze et ressorts hélicoïdaux, barre stabilisatrice, deux amortisseurs hydrauliques télescopiques. Suspension Arrière : à roues indépendantes, 2 triangles superposés, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques télescopiques, et barre anti-devers (suspension type A310). Freins à disques Bendix (gros modèle) sur les 4 disques, avec double circuit hydraulique. Direction à crémaillère, type directe. Pneus (AV/AR) : Michelin XAS FF 165×13 HR.

CARROSSERIE :

Type berlinette 2 portes, 2 places. Coque en résine et fibre de verre collée au châssis-poutre.

DIMENSIONS :

Empattement : 2100mm. Voie Avant : 1315mm. Voie Arrière : 1346mm. Longueur : 3850mm. Largeur : 1520mm. Hauteur : 1130mm. Garde au sol : 150mm. Diamètre de braquage : 9250mm. Poids : 710 kgs. Capacité de réservoir : 50 litres. Roues : 13 pouces.

PERFORMANCES :

Vitesse maximale : 215 km/h. 1000 m D.A : 29.5 s. Consommation : 8 à 12l au 100.

PRIX (en 1974) : 38600 F.

COTE ACTUELLE : 45000 EUROS.  VALEUR MOYENNE DU MARCHE : 65000 EUROS.

dsc01438.jpg

MILLE ET UNE MODIFICATIONS DE JAUNE VANILLE (avec la participation active de KOBE) 12 avril, 2008

Posté par P7R dans : Technique , ajouter un commentaire

A110 1600SCPour percer la nuit 6 phares à iode…et un bon alternateur.

J’ai commençé il y a quelque temps un « post » consacré à toutes les modifications apportées dans la vie tumultueuse et raisonnablement contrôlée de Jaune Vanille et je ne sais pas encore comment récupérer ces textes et photos parus sur le FAR, mais je pense que cela doit pouvoir se faire ou alors c’est à pleurer des limites de l’Informatique, bien que je pense qu’il vaut sans doute mieux parler dans ce domaine de mes propres insufisances.En attendant cette récupération, je voudrais parler d’une petite modif fort utile préconisée par PhL consistant à coupler feux de route et longue-portées sur l’appel de phare au commodo. Il m’a parlé d’un bidouillage dans le dit commodo ne sachant plus trés bien le schéma et me conseillant de me débrouiller, d’autant que j’avais fait une première tentative il y a 30 ans avec un succés relatif car j’avais une fréquence élevée d’ampoules grillées sur les LP.Hier j’ai donc décidé de reprendre le problème à la base, rationellement en prenant le temps de la réflexion, avec le schéma électrique sous les yeux… pour m’apercevoir que sur la 1600SC ce couplage existait d’origine usine !!! Et pourtant je n’ai pas imaginé ma tentative de branchement et à défaut d’avoir la mémoire qui flanche, je pense que cette tentative avortée avait dû être faite sur ma première berlinette une 1600S de couleur blanc gardenia ; ce qui est somme toute logique car cela correspond à peu prés à la période de fabrication de la 1600S de PhL.C’était donc la nième modification de         qui n’en n’est pas UNE !     Pour le moment je galère et n’arrive pas vraiment à trouver le moyen d’importer le sujet « Mille et une galères de JV » qui se trouve sur le FAR du site Alpine-Renault.com. J’ai essayé copier-coller cela ne donne rien. 

En attendant une petite modif du titre préventif pour éviter de se faire piquer les balais d’essuie glaces. Il faut dire que les pièces devenant rares et chères des indélicats ont souvent la tentation dans les concentrations et manifestations à se servir directement à la source.Le procédé est simple et peut décourager le chouraveur; il faut percer à 4  les boutons moletés qui sortent de la coque en avant du parebrise et tarauder le trou et alors le balai est tenu par une vis de type BTR (en effet il est rare qu’un malfaisant ait la clé idoine dans sa poche). Cette fixation permet aussi de bien solidariser le balai avec le bouton moleté dont les rayures ont tendance à disparaitre avec le temps.

dsc01433.jpg 

 Dernière heure par la grâce de l’excellent Kobe qui me semble être un merveilleux tripoteur de la chose informatique et qui chemine avec aisance sur ces chemins mystérieux où un esprit basique comme le mien peut s’égarer, l’importation du sujet du FAR  » Mille et une galères de Jaune Vanille » a pu être réalisé et si en cours de route je ne m’empapatouille point dans la procédure, vous devriez pouvoir trouver cela en pièce jointe. Pour les innocents et naifs de la chose informatique il suffit de cliquer dessus. Ce texte a été établi à partir des éléments récupérés sur le FAR Alpine-Renault et remis en page pour en alléger la présentation. Yesssssss !!!! CELA MARCHE, gloire soit rendue à l’excellent à Kobe, à lui et à sa raçe jusqu’à la 4ème génération (aprés je ne peux décemment m’engager). Le lien est juste en dessous et comme d’hab. il suffit de cliquer.

     

MILLE ET UNE MODIFICATIONS DE JAUNE VANILLE (avec la participation active de KOBE) dans Technique doc Mille et une modifications de JV   (c’est ICI qu’il faut cliquer)

UNE VIE DE VOITURE (Fiche d’entretien d’une Alpine A110 1600SC) 28 mars, 2008

Posté par P7R dans : Technique , 6 commentaires

img0990.jpg

JV sur la route des crêtes entre La Ciotat et Cassis.

Je me demande en découvrant ce site pour blogs s’il est possible de joindre des fichiers importants comme celui du récit que j’ai fait pour la Coupe des Alpes de 2007 épreuve historique légendaire faite avec Jaune Vanille.Je sais, je sais, j’entends déja les ricanements de ceux qui jonglent avec l’informatique aussi à l’aise qu’ un poisson dans l’eau.Alors je m’y jette, à l’eau pour voir ce que cela peut donner.Bon cela ne marche pas fichier trop important !j’essaie un autre fichier un peu plus petit.Cela sera donc le fichier concernant la vie mécanique de Jaune Vanille comprenant les révisions, les entretiens, les galères, etc…  Mais le récit de la Coupe des Alpes par suite de l’intervention miraculeuse de Kobe peut être lu par ailleurs.

 

   UNE VIE DE VOITURE (Fiche d'entretien d'une Alpine A110 1600SC) dans Technique xls ficheentretiena110.xls      (pour ceux qui ont mon niveau c’est à gauche qu’il faut cliquer)

12345

SsangYong (쌍용 자동차) Cha... |
sgva |
Restauration MG Midget 1500... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VLDC Racing
| "The Race Racing Team"
| BLOG DEDIER A NOTRE AMI